Éco-conduite : les bons réflexes pour plus d’autonomie

Publié par le 21.10.2019 - 7 min

En adoptant l’éco-conduite on peut réduire sa consommation d’énergie, économiser sa batterie, éviter l’usure prématurée de son véhicule et gagner en sérénité et confort au volant. Définition et tour d’horizon des principes fondamentaux de ce mode de conduite responsable.

Qu’est-ce que l’éco-conduite ?

L’éco-conduite, c’est un ensemble de bonnes pratiques permettant de diminuer la consommation énergétique de son véhicule. Pour le conducteur de véhicule électrique l’enjeu va donc être de ménager la batterie pour prolonger son autonomie.

Si une partie de ces économies se jouent dans le comportement au volant, d’autres facteurs comme la climatisation, le chargement du véhicule ou la pression des pneus ont aussi leur importance et peuvent avoir une influence sur la consommation.

Les règles fondamentales de l’éco-conduite

VERSION E3 INTENS - COMPTEUR AVEC MODE ECO

Conduire un véhicule électrique est une expérience à part, qui procure des sensations différentes de celles d’un moteur thermique. Mais l’enjeu de l’économie d’énergie reste le même. Les principes de l’éco-conduite s’y appliquent donc tout autant. Voici l’essentiel à retenir (et à mettre en pratique) pour une éco-conduite électrique dans les règles de l’art.

Adopter une conduite souple

Vous avez déjà été conquis par le silence, l’absence de vibration et la fluidité de votre véhicule électrique ? Il est temps d’adopter la conduite souple et zen qui va avec ! Privilégiez une conduite sans à-coup, en évitant les accélérations trop franches, grosses consommatrices d’énergie, et des freinages trop brusques. Préférez-leur une accélération linéaire et des freinages bien dosés. Car oui, une bonne gestion de ses ralentissements permet d’économiser de l’énergie grâce au système du freinage récupératif. À chaque fois que vous levez le pied de l’accélérateur ou freinez en douceur, une partie de l’énergie cinétique de la décélération va être transformée en énergie et…recharger la batterie. Vous l’aurez compris, la règle d’or de la conduite souple c’est l’anticipation !

Pour vous aider à prendre de bonnes habitudes vous pouvez compter sur le mode « ECO » de votre véhicule électrique. Une fois activé, il va optimiser certains paramètres de conduite comme l’accélération, la régulation de vitesse ou la décélération pour économiser de l’énergie. Il peut vous faire gagner jusqu’à 10 % d’autonomie. Un mode idéal pour les déplacements en ville où la vitesse moyenne ne dépasse pas les 30 km/h, si tout va bien, et tombe à 15 km/h en cas de bouchons et de stationnement capricieux. Inutile donc de forcer !

Bien gérer la climatisation

Être au chaud en hiver et au frais en été c’est confortable mais c’est très gourmand en électricité surtout quand on a tendance à les mettre à fond. Une gestion intelligente de la climatisation permettra donc de ménager la batterie et prolonger son autonomie sans perdre en confort.

Lorsque votre voiture est en charge, l’énergie nécessaire provient du secteur, la batterie n’est donc pas sollicitée et sa capacité reste intacte. Ayez alors le réflexe de pré-conditionner la température avant de partir. Cela permet de programmer, à l’avance, le chauffage ou le refroidissement de l’habitacle.

L’intérieur de la voiture est alors à température à votre départ et l’énergie à fournir pour l’y maintenir étant moins importante que pour le réchauffer ou le refroidir, c’est gagnant-gagnant !

Par ailleurs, sur les véhicules Renault, le mode « ECO » se révèlera un allié pour ajuster la température de l’habitacle une fois en route. Il adaptera la climatisation pour trouver le meilleur équilibre entre confort et consommation.

Alléger sa voiture au maximum

Le calcul est assez simple : plus votre voiture est lourde, plus elle va nécessiter d’énergie pour avancer et plus la capacité de la batterie va être entamée. Ce problème de consommation se pose dans les mêmes termes que la motorisation soit thermique ou électrique d’ailleurs. Pensez donc à débarrasser votre voiture de tout chargement inutile.

Pensez aussi à désinstaller les équipements extérieurs comme les barres ou coffre de toit quand vous ne les utilisez pas : en plus de leur poids, ils nuisent à l’aérodynamisme de la voiture. Une résistance à l’air supplémentaire qui agit aussi sur la consommation.

Rouler avec des pneus bien gonflés

Pour les pneus, attention au sous-gonflage qui augmente la consommation d’énergie et représente un danger au niveau sécurité, en plus d’accentuer l’usure des pneus. Contrôlez la pression des pneus de préférence à froid et suivez les recommandations prévues par le constructeur pour une utilisation normale ou un véhicule chargé. Un léger sur-gonflage est recommandé dans certains cas : +0,3 bar si la pression est contrôlée à chaud ou pour un trajet sur autoroute de plus de 2 heures, +0,2 bar en hiver, etc. Pensez surtout à contrôler la pression chaque mois.

Bien préparer et optimiser son trajet

Objectifs prioritaires : éviter les embouteillages et effectuer le trajet le plus court (comptant le moins de kilomètres) ! Avant votre départ, Internet peut vous renseigner sur les différents itinéraires possibles avec le temps estimé et l’état du trafic. Aujourd’hui, l’application mobile MY Renault permet de planifier un trajet en prenant en compte le niveau de charge de départ de votre véhicule, les points de recharge sur la route et le temps global du parcours en prenant en compte la durée d’une charge si nécessaire.

En route, que vous connaissiez le trajet ou non, le GPS, ou les applications mobiles proposant le même service, sont toujours de bons conseils pour contourner les embouteillages ou tout autre incident. Sur Nouvelle ZOE, le système de navigation connectée EASY LINK embarqué à bord est là pour vous indiquer le chemin mais aussi les stations de recharge les plus proches et leur disponibilité. En vous informant à l’avance de vos futures actions (sortir, tourner, freiner, etc.), le GPS vous permet d’anticiper et d’adapter votre conduite. C’est bon pour sa souplesse ! Enfin, n’hésitez pas à partir un peu en avance, il n’est jamais bon d’être pressé sur la route.

Les avantages de l’éco-conduite

VERSION E3 - JANTES JEREMIE ALUMINIUM DIAMANTE 17 POUCES

Les avantages de l’éco-conduite sont nombreux, pour le véhicule comme pour son conducteur, sans oublier ses passagers ! Principal avantage, et non des moindres, elle augmente l’autonomie de la batterie en optimisant la consommation d’électricité.

La conduite souple, à elle seule, regroupe plusieurs bénéfices. Côté économie, elle évite une usure prématurée des freins et des pneus par exemple. Elle favorise également une conduite apaisée et bienveillante qui évite le stress au volant et est source de confort. Cette conduite plus fluide peut aussi avoir un impact sur la qualité du trafic en ville en limitant le fameux « effet accordéon » qui participe à la création des embouteillages. La conduite par à-coup ou les changements incessants de file n’offrent pas de réel gain de temps, autant rester zen !

C’est maintenant à vous de jouer ! En 2017, une équipe de journalistes a réussi à parcourir 393,5 kilomètres avec une ZOE, équipée de la batterie Z.E. 40, en respectant les règles de base de l’éco-conduite. Êtes-vous prêts à relever le défi ?

Copyrights: LEMAL Jean-Brice, Renault Marketing 3D-Commerce, OHM, Frithjof

Articles les plus lus