Prendre soin de sa voiture électrique en hiver : 5 pratiques incontournables

Publié par le 26.02.2020 - 5 min

Pare-brise gelé, joints collés ou batterie au ralenti, l’hiver n’est pas tendre avec les voitures. Il est donc important de les chouchouter pour le confort autant que pour la sécurité. Voici cinq recommandations incontournables pour prendre soin de votre véhicule électrique pendant la saison froide.

Bonne pratique #1

Protéger sa voiture du froid

grattage parbrise

Afin d’éviter la corvée de grattage du pare-brise, la mauvaise surprise de la serrure gelée ou de la portière qui s’ouvre difficilement, l’idéal reste d’abriter sa voiture électrique ou thermique dans un garage. Ceci n’étant pas toujours possible, voici quelques conseils pour limiter les dommages du froid. Une bâche permettra de protéger le pare-brise mais aussi les rétroviseurs et les portières. Faute de bâche, un carton déposé entre les essuie-glaces, le pare-brise et la lunette arrière limitera la formation de givre pendant la nuit. L’utilisation de l’eau chaude pour s’en débarrasser est à proscrire. La différence de température risque de fragiliser le pare-brise. Enfin, appliquer du silicone en spray sur les joints – dont le caoutchouc est mis à rude épreuve – leur évitera de geler.

Bonne pratique #2

Bien doser le chauffage

Renault ZOE - app

Chauffer trop fort et trop longtemps diminue l’autonomie de votre voiture électrique de 30 %. Le pré-conditionnement permet d’éviter ces premières minutes douloureuses dans le froid qui nous font souvent mettre à fond un chauffage énergivore. Le départ se fait alors confortablement installé dans un habitacle à la température souhaitée. Là encore, c’est la programmation à distance qui officie. Le chauffage est ainsi programmé pour se déclencher trente minutes avant le départ.

Le pré-conditionnement sert aussi à mettre l’ensemble du véhicule à température et éviter la perte d’énergie d’un démarrage à froid. S’il est effectué pendant que la voiture est en charge, il utilise l’énergie du secteur et non celle de la batterie. Vous profitez ainsi d’une température agréable et d’une batterie pleine prête à démarrer dans les meilleures conditions. C’est gagnant-gagnant !

Dernière astuce : en roulant, certains conducteurs privilégient les sièges et le volant chauffants qui amènent du confort tout en consommant moins que le chauffage ordinaire.

Bonne pratique #3

Partir avec une batterie au maximum

RENAULT ZOE recharge

Ça commence par un bon niveau de charge. Le froid ralentit les réactions électrochimiques qui s’opèrent dans la batterie. Cette dernière est donc moins performante quand la température baisse de manière conséquente, et sa capacité s’en trouve diminuée. De plus, chauffer l’habitacle et la batterie consomme de l’énergie qui impacte l’autonomie. Par temps froid, partir avec une batterie chargée au maximum est d’autant plus important. Rien de plus simple grâce à la programmation de la recharge à distance via l’application MY Renault qui permet, en plus, de profiter pendant les heures creuses d’une électricité moins chère. Une heure de charge avant le départ aidera votre batterie à tenir la distance et affronter le grand froid.

Le pré-conditionnement, activé pendant la charge, joue aussi un rôle important pour la batterie en la mettant à température avant le départ. L’énergie nécessaire pour la réchauffer provenant du secteur, l’autonomie de la batterie est préservée.

Bonne pratique #4

Passer aux pneus d’hiver

RENAULT ZOE hiver

Auriez-vous l’idée, sous nos latitudes, de sortir en t-shirt en plein mois de janvier ? A priori pas. Pour votre voiture, qu’elle soit électrique ou thermique, c’est pareil, avec l’arrivée du froid il est plus que recommandé d’équiper votre véhicule de pneus d’hiver. En dessous de 7 °C, les performances des pneus d’été baissent. La gomme plus souple, les sculptures profondes et les nombreuses rainures ou « lamelles » des pneus d’hiver garantissent une meilleure adhérence et donc une meilleure tenue de route, un freinage optimal et limitent le risque d’aquaplaning. En bref, vous êtes plus en sécurité !

Bonne pratique #5

Adopter l’éco-conduite

Eco conduite

Le maître-mot de l’éco-conduite c’est la souplesse. Ce mode de conduite, principalement destiné à économiser votre batterie, est aussi – voire encore plus – de rigueur en hiver. En effet, éviter les accélérations et les freinages trop brusques préserve l’autonomie de votre voiture et limite les risques de glissades, ou pire, sur des sols souvent mouillés voire verglacés.
Alors cet hiver on n’hésite pas à prendre la route mais… tout doux !

Copyrights : filmfoto, RonBailey,OHM, Frithjof, Frithjof Ohm INCL. Pretzsch, Anthony BERNIER, PRODIGIOUS Production, CG Eyedream, LEMAL Jean-Brice, Renault Marketing 3D-Commerce.

Articles les plus lus