play Lire la vidéo

Vidéo : rouler électrique, la vraie bonne affaire

Publié par le 19.03.2020 - 2 min

Et si faire des économies en roulant en voiture électrique était un des secrets les mieux gardés ? Plus pour longtemps ! En combinant le coût d’achat et le coût d’usage, le véhicule électrique pourrait bien se révéler moins cher, surtout si on roule beaucoup. Démonstration.

Un coût d’usage plus avantageux

Rentrent dans le coût d’usage d’un véhicule électrique l’énergie pour le faire rouler, l’entretien, l’assurance, mais aussi le stationnement et les péages. À ce jeu-là le véhicule électrique ressort gagnant et permet de réaliser de vraies économies par rapport à un véhicule diesel ou essence.

Commençons par l’énergie : la voiture électrique consomme une énergie (l’électricité) globalement nettement moins chère que l’énergie d’une voiture thermique (l’essence ou le diesel). Exit donc l’addition salée à la pompe, une voiture électrique consomme entre 12 et 20 kWh pour parcourir 100 km, ce qui revient à moins de 2 euros en moyenne. En programmant la recharge la nuit, pendant les heures creuses, vous bénéficiez d’une électricité encore meilleur marché et souvent moins carbonée.

Avantage à la voiture électrique aussi pour le stationnement et les péages ! De nombreuses villes comme Londres ont prévu des parkings publics gratuits à destination des véhicules électriques. Dans certains pays comme la Roumanie ils sont dispensés de taxe de circulation annuelle. En Norvège, ce sont carrément les péages qui sont offerts…!

À l’entretien aussi un véhicule électrique permet de réaliser d’importantes économies. Pas de courroie de distribution, pas de filtres, pas de pot d’échappement, pas de bougies, pas d’embrayage, la motorisation électrique comporte moins de pièces nécessitant de l’entretien ou un remplacement. La mécanique est en plus ménagée par la conduite plus souple de l’électrique.

Un coût d’acquisition de plus en plus concurrentiel

Si le prix d’acquisition d’un véhicule électrique paraît plus élevé que celui de son équivalent thermique, il faut souvent y regarder de plus près. En effet, l’écart peut se réduire drastiquement grâce à de nombreuses aides financières. Bonus écologique, crédit d’impôt, déduction de TVA ou encore exonération des frais d’immatriculation et de la taxe de circulation, ce sont plusieurs milliers d’euros qui peuvent être ainsi financés.

En parallèle, l’essor du marché de l’électrique amène avec lui celui du  . Cela veut dire une revente plus facile, et une offre plus large de véhicules d’occasion. Une autre façon de diminuer le coût d’acquisition d’un véhicule électrique dès qu’on est prêt à franchir le pas.

Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !

 

Articles les plus lus