Borne de recharge à domicile : quelle solution choisir ?

Publié par le 09.01.2019 - 5 min

Quelle solution choisir pour recharger sa voiture électrique à domicile ? De la prise de courant traditionnelle à la wallbox, il existe aujourd’hui plusieurs dispositifs concurrents, chacun présentant ses propres avantages. Explications.

La plupart des conducteurs de voiture électrique rechargent leur véhicule la nuit, au domicile, grâce à une prise installée sur leur lieu de stationnement. Tout l’enjeu consiste à s’équiper d’un dispositif capable de fournir en toute sécurité la puissance nécessaire à la recharge de la batterie.

Bien sûr, il est toujours possible de localiser une station de recharge publique en cours de route mais, pour bien faire, on souhaite qu’une recharge complète puisse être effectuée entre le moment où l’on rentre le soir et celui où l’on repart le matin !

La wallbox, station de recharge murale

La solution recommandée prend la forme d’une station de recharge murale, la wallbox. Elle est généralement prolongée d’un câble qu’il suffit de venir enficher dans la prise de son véhicule électrique. La plupart des wallbox intègrent une prise type 2, mais il est aussi possible d’opter pour une station offrant la compatibilité avec d’autres formats de prises.

La puissance délivrée constitue souvent le principal critère de choix : c’est elle qui détermine la rapidité de la recharge. Les modèles les plus accessibles (quelques centaines d’euros) offrent une alimentation en 16 A, suffisante pour délivrer jusqu’à 3 kW de puissance.
Ils permettent de redonner à une voiture comme la Renault ZOE l’équivalent de 240 Km d’autonomie en 12 heures environ. Avec une wallbox de 7,4 kW alimentée en 32 A, le délai nécessaire descend aux alentours de 5 heures, soit plus de deux fois moins !

Une wallbox n’est pas qu’une simple alimentation : il s’agit d’un appareil électronique conçu à la fois pour sécuriser et optimiser la recharge d’une voiture électrique. Elle dispose d’options de programmation pour exploiter au mieux les plages horaires à tarif réduit (heures creuses). Certaines embarquent aussi des fonctions de communication qui permettent d’ajuster la puissance de charge en fonction d’instructions envoyées par le véhicule ou le compteur électrique : on parle alors de recharge intelligente.

Installer une wallbox à son domicile

Homme rechargeant sa ZOE à domicile

L’installation d’une wallbox doit être réalisée par un professionnel agréé, que le logement soit alimenté en monophasé ou en triphasé. Elle implique en effet la mise en place d’un circuit électrique spécifique, doté d’un câble de section suffisante et d’un différentiel dédié. La pose peut nécessiter quelques travaux puisqu’une ligne doit être tirée du tableau électrique à l’emplacement retenu pour la borne de recharge. Il arrive aussi qu’il faille basculer son abonnement électrique vers une formule de puissance supérieure. Pour les particuliers qui ne disposent pas d’un stationnement fermé de type garage, il existe des wallbox conçues pour une installation en extérieur.

La pose d’une borne de recharge pour sa voiture électrique induit un coût, lié à la fois au prix d’achat de la wallbox et à son installation. Si la plupart des pays européens prévoient une incitation fiscale pour aider les particuliers à s’équiper d’une voiture électrique, la France et l’Angleterre ajoutent une subvention spécifiquement dédiée à l’installation d’une borne de recharge.

La prise électrique renforcée

Pour des usages modestes, on peut envisager de délaisser la station de recharge au profit d’une prise de courant renforcée.
Ses contacts intérieurs sont renforcés pour autoriser le passage d’une intensité maximale de 16 A et permettre la recharge d’une Renault ZOE en une douzaine d’heures. La prise dispose également d’une patère sur laquelle l’utilisateur peut venir accrocher son cordon de recharge sans risque d’abîmer la prise ou ses fixations.

Un raccordement spécifique au tableau électrique est toujours nécessaire, mais la recharge passe cette fois par un câble de section standard (2,5 mm²), toujours protégé par un différentiel dédié. La recharge est ainsi assurée de façon sécurisée, mais elle se révèle moins rapide qu’avec une wallbox.
Dans ce contexte, on abandonne la prise type 2 couramment associé aux bornes de recharge pour voiture électrique au profit d’un câble d’alimentation secteur avec mise à la terre, généralement muni d’un boîtier de contrôle. Renault fournit par exemple avec sa ZOE un câble adapté, le Flexi Charger.

Pour dépanner, la prise domestique

Twizy branché sur prise domestique

Pour regagner quelques kilomètres d’autonomie lors d’un arrêt sans station de recharge dédiée, l’adaptateur secteur permet aussi de se relier à une prise domestique traditionnelle, mais sans ligne dédiée, l’intensité est plafonnée à 10 A dans le meilleur des cas.

C’est très pratique pour un véhicule léger comme le Renault Twizy, chargé en un peu plus de trois heures via une prise conventionnelle, mais c’est insuffisant pour une voiture telle que ZOE pour qui plus de vingt heures seraient nécessaires.
La prise domestique sert donc principalement en cas d’urgence pour une recharge d’appoint. Voilà pourquoi la plupart des particuliers choisissent de s’équiper d’une borne de recharge rapide.

Dans tous les cas, le coût de recharge d’une voiture électrique à domicile est logiquement indexé sur la puissance consommée.
Au-delà de l’installation domestique, il existe bien d’autres
possibilités de recharge.

Copyrights : Yannick BROSSARD, iStock

Articles les plus lus