Borne de recharge pour voiture électrique : les possibilités

Publié par le 02.06.2020 - 5 min

Corollaire indispensable de la mobilité électrique, les bornes de recharge se font de plus en plus fréquentes : on les trouve partout, au domicile des particuliers bien sûr, mais aussi dans la rue, les parkings, ou les aires d’autoroute. Alors vers quelle borne de recharge se tourner au quotidien et comment en profiter au mieux ? Tour d’horizon des possibilités.

Où recharger sa voiture électrique

Où et comment recharger sa voiture électrique ? De la borne de recharge domestique aux stations installées sur les parkings de supermarché, en passant par les bornes disponibles dans les stations-services et les aires d’autoroutes, les conducteurs ont aujourd’hui accès à de nombreuses infrastructures dédiées à la recharge de leur véhicule électrique. L’Europe compte en effet plus de 200 000 bornes publiques en 2020, qui s’ajoutent à toutes les bornes disponibles dans les lieux privés, comme à domicile, au travail, etc. Le nombre de bornes dans l’espace public augmente chaque année. Il se situe en France à près de 30 000, en Allemagne à environ 33 000 et au Royaume-Uni à près de 25 000. Parmi ces bornes, entre 10 et 15 % délivrent de la charge rapide. Chacune des formules proposées par les opérateurs de ces bornes présente ses propres avantages en termes de coût, de rapidité ou d’accessibilité.
Chacune des formules proposées présente ses propres avantages en termes de coût, de rapidité ou d’accessibilité.

La recharge à domicile

recharge à domicile

Le meilleur moment pour recharger sa voiture électrique, c’est bien sûr quand on ne s’en sert pas ! Bon nombre de conducteurs privilégient donc la recharge nocturne au domicile, afin de disposer d’une batterie prête à l’emploi le matin venu pour assurer leur trajet quotidien au travail, par exemple. Avec ce procédé, durant l’hiver, il est possible de faire chauffer l’habitacle automatiquement avant le départ à partir d’une application mobile. Il en est de même pour l’été, avec le démarrage de la climatisation avant le départ. Dans les deux cas, l’autonomie n’est pas impactée, puisque le véhicule se met progressivement à température alors qu’il est encore branché sur le secteur. 

En théorie, une simple prise de courant reliée à la terre suffit, mais l’absence d’équipement spécialisé limite dans des proportions importantes la puissance du courant délivré, ce qui se traduit par des temps de recharge plus longs. Ainsi, la durée pour une recharge complète avoisine souvent les dix heures. Il est cependant possible de recharger une voiture bien plus vite à la maison en optant pour une prise renforcée adaptée à la puissance du véhicule. 

Ainsi, l’examen des différents modes de charge à domicile existant souligne l’intérêt d’une station de recharge murale dédiée, encore appelée Wallbox. Cette borne de recharge domestique cumule les avantages. Elle est reliée au tableau électrique via un circuit consacré exclusivement à cet usage. Alors que la recharge sur une prise domestique est limitée (à 10 ampères par exemple en France) la Wallbox peut délivrer du 32 ampères, voire plus en fonction du modèle. Cette intensité plus élevée accélère la recharge de 30 %. La Wallbox se connecte dans la majorité des cas à la voiture via une prise de type 2. La borne embarque des composants capables de piloter l’alimentation en privilégiant par exemple les heures creuses, dans une optique de recharge intelligente. Augmenter la puissance du compteur électrique de son logement, et donc le montant de l’abonnement au réseau, n’est donc pas forcément nécessaire. L’électronique de la Wallbox est également conçue pour limiter les pertes dues à l’échauffement de la batterie durant l’opération de recharge. Elle intègre en outre des mécanismes de protection contre les surtensions afin de garantir la sécurité de la maison et de ses occupants. 

Ce type de borne coûte entre 500 et 1 000 euros, plus d’éventuels frais d’installation qui peuvent parfois être pris en charge par le constructeur. Sachez qu’en France, les particuliers peuvent obtenir un crédit d’impôt de 300 euros au titre de la transition énergétique. Dans d’autres pays des aides existent également. La Wallbox sera donc l’idéal pour recharger rapidement sa Renault ZOE chez soi, ou dans tout lieu d’accès privé.

Borne de recharge en copropriété

Avec des petits trajets et des restrictions de plus en plus importantes pour l’utilisation de véhicules à moteurs thermiques polluants, les voitures électriques présentent un compromis idéal pour se déplacer en milieu urbain. Et qui dit grandes agglomérations, dit grand nombre de logements collectifs. C’est pour cette raison que la question de la recharge dans le cadre d’une copropriété se pose de plus en plus. 

Pour cela, le cadre d’un « droit à la prise » a été défini pour les copropriétés au niveau européen via une directive de 2018 appelée EPBD (Energy Performance of Building Directive ou « Directive sur la performance énergétique des bâtiments »). Autrement dit, l’installation d’une borne de recharge est possible dans le cas de parkings partagés, en immeuble ou en résidence. Il faut simplement que le sujet soit évoqué et voté en assemblée générale du syndic de copropriété. Il s’agit bien souvent d’une simple formalité. Cette installation bénéficie même d’aides de financement. Par exemple, en France, un dispositif d’aide pour les particuliers ou les installations collectives permet de couvrir jusqu’à 50 % des frais (montants plafonnés respectivement à 360 et 1 600 euros). Au Royaume-Uni, la prise en charge peut atteindre 75 % grâce à la mise en place d’un programme spécifique, porté par le bureau gouvernemental des véhicules à faible émission. La Norvège a, quant à elle, constitué un fond de subvention dédié à l’énergie et au climat, et subventionne jusqu’à 20 % des dépenses engagées (après accord) dans la limite de 5 000 couronnes (environ 500 euros).

La recharge en entreprise

Kangoo Z.E. sur borne de recharge en entreprise

À défaut de borne de recharge à domicile, il est parfois possible de profiter des ressources mises à disposition par son employeur. De plus en plus d’entreprises équipent en effet leurs parkings de bornes de recharge dédiées soit à leur flotte professionnelle, soit aux véhicules particuliers de leurs collaborateurs. Des subventions sous forme d’incitations fiscales les y encouragent dans la plupart des pays européens, avec des montants parfois significatifs. Une bonne nouvelle pour les salariés concernés, qui profitent ainsi d’une recharge gratuite pendant leur temps de travail ! 

La directive sur la performance énergétique des bâtiments approuvée en juin 2018 par le parlement européen prévoit que tous les nouveaux bâtiments à usage non résidentiel disposant de plus de dix places de stationnement intègrent au moins un point de recharge pour véhicule électrique.

Les bornes de recharge publiques

ZOE sur borne de recharge publique

Au niveau européen, les villes et collectivités territoriales s’efforcent d’accompagner au mieux l’essor de la mobilité électrique en investissant dans des infrastructures de recharge publiques. Aujourd’hui, il existe un point de recharge pour 9 véhicules électriques en circulation si l’on prend en compte les voitures hybrides rechargeables. Ce chiffre se rapproche de l’objectif fixé par l’Union européenne. 

Ces bornes de rechargement accompagnent généralement des places de stationnement réservées aux véhicules électriques. Du fait de leur caractère public, ces bornes sont accessibles à tous les usagers de la route et proposent des tarifs de recharge attractifs. Dans certaines collectivités, elles sont même parfois proposées gratuitement. Avant de se brancher, il peut tout de même se révéler judicieux de vérifier le type de prise proposé par la station de recharge.

Globalement, les deux-tiers des systèmes proposent de la recharge accélérée. C’est-à-dire que les bornes délivrent une puissance établie entre 14 et 22 kW. Avec elles, il faut compter environ 2 heures pour une recharge complète. Il existe aussi des bornes de recharge rapides dotées d’une puissance allant de 24 à 130 kW. Elles représentent aujourd’hui environ 10 % de la totalité des bornes mais leur nombre augmente, ce qui facilite les déplacements sur de longues distances, via le réseau autoroutier par exemple.

Des bornes de recharge pour voiture électrique gratuites

Si les réseaux de recharge publics se multiplient notamment dans les grandes villes européennes qui se dotent de « zones à circulation restreinte » réservées aux véhicules les moins polluants, en périphérie des villes, c’est le secteur privé qui prend le relais : les centres commerciaux ont, eux aussi, bien compris l’intérêt de proposer des bornes de recharge à leurs clients !

Parkings et centres commerciaux

Kangoo recharge

Les grandes surfaces et les enseignes spécialisées en font un argument pour attirer et fidéliser leurs clients conducteurs de voiture électrique, qui profitent ainsi d’une recharge rapide et gratuite pendant qu’ils font leurs emplettes. La mécanique est efficace, à tel point que ces stations deviennent parfois un point de rencontre pour les passionnés de mobilité électrique. Généralement il est nécessaire de se rendre à l’accueil pour obtenir un code ou un badge pour activer la borne. Des systèmes d’abonnements existent aussi, afin de pouvoir utiliser plusieurs gestionnaires de stations de recharge. Il faut noter que ces emplacements de stationnement et de recharge sont limités en nombre et ne sont souvent mis à disposition que durant les horaires d’ouverture des enseignes. Enfin, cette gratuité pourrait bien arriver à terme en raison d’abus de certains « électromobilistes ». Ainsi, dernièrement une grande enseigne a décidé de faire payer la borne à la minute de recharge. Le tarif s’avère dissuasif. 

Les concessionnaires de parkings utilisent eux aussi la mise en place de bornes de recharge comme produit d’appel pour leurs offres de stationnement. Les voitures électriques y profitent ainsi d’emplacements réservés, accompagnés d’un service de charge à tarif préférentiel. À l’aéroport de Zurich, réserver sa place de parking à l’avance sur Internet permet, par exemple, de profiter de la recharge sans surcoût sur l’une des 38 bornes de la zone « Park & Charge ».

En cas de halte prolongée pour un repas ou pour la nuit, on peut aussi utiliser les bornes de recharge mises à disposition par un nombre grandissant d’hôtels et de restaurants.

Les stations de recharge sur autoroute

point de charge sur l'autoroute

Pour les déplacements interurbains, les adeptes de l’électrique ont enfin accès à des points de charge situés sur les aires de repos et les stations-services qui jalonnent les grands axes ou les autoroutes. Ces bornes de recharge sont le plus souvent gérées par des consortiums réunissant constructeurs automobiles, collectivités publiques et acteurs du monde de l’énergie. 

Des bornes de recharge rapide

Elles fournissent généralement des puissances élevées et sont donc synonymes de charge rapide pour les automobilistes pressés de reprendre leur trajet. La facturation se fait au temps de chargement, à l’énergie consommée, ou encore au forfait. Avec les bornes de recharge rapide, il faut également prendre en compte la puissance de la batterie du véhicule. À titre d’exemple, Nouvelle ZOE dispose d’une batterie Z.E. 50 répondant aux contraintes techniques liées à une puissance de borne de recharge de 50 kW. Lorsque l’auto se trouve branchée à ce type de borne, une heure et dix minutes suffisent pour faire le plein d’énergie. En une demi-heure, elle recouvre assez d’énergie pour parcourir 150 km*.

Certains réseaux de bornes de rechargement sont actifs à l’échelle d’un pays, à l’image de Smatrics en Autriche ou EnBW en Allemagne. D’autres ont une vocation plus globale. Le projet E-VIA FLEX-E vise par exemple à positionner des bornes de recharge à haute puissance le long des principaux corridors routiers de l’Europe du Sud. Une application mobile comme MY Renault simplifie la recharge en permettant de payer directement depuis son mobile pour utiliser différents réseaux de recharge sans avoir à détenir une carte d’accès ou un abonnement spécifique. En cas de besoin, il existe de nombreux moyens de savoir où et comment trouver des bornes de recharge publiques.

À la maison ou en déplacement, en terme de rapidité, la batterie en charge rapide atteint 80 % de sa capacité de chargement après seulement la moitié du temps de chargement. Pour terminer complètement la recharge c’est-à-dire charger les 20 % restants, il faudra attendre encore la même durée. En pratique de très nombreux particuliers se contentent de charger la batterie de leur véhicule électrique uniquement à 80 %. C’est d’autant plus vrai sur les bornes de rechargement dites rapides où ce taux est atteint en seulement trente minutes pour de nombreuses voitures électriques. 

 

* Autonomie WLTP en cycle mixte (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure, cycle normalisé : 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets péri-urbains, 18 % de trajets sur autoroute). 

Copyrights :  Anthony BERNIER, Christian Fournier, Frithjof OHM, iStock, Arnaud TAQUET, PRODIGIOUS Production

 

Restez branché ! Recevez la newsletter #EasyElectricLife.

Je m'inscris

Articles les plus lus