Prise type 2 : le standard européen de la voiture électrique

Publié par le 09.01.2019 - 3 min

La prise type 2 est le standard retenu par l’Union européenne pour équiper les bornes de recharge dédiées aux voitures électriques. Quelles en sont les caractéristiques et les possibilités exactes en matière de recharge ? Explications.

L’adoption d’un standard européen est l’une des clés du développement de la mobilité électrique : le recours à une connectique commune garantit en effet l’interopérabilité entre les véhicules individuels et les différentes catégories de bornes de recharge.

Prise type 2 : fonctionnement et caractéristiques

Désireuse d’encourager le développement de la mobilité électrique, la Commission européenne s’est prononcée sur le sujet dès 2013 : parmi les types de prise disponibles sur le marché, elle a choisi la prise type 2 comme standard pour l’ensemble des bornes et véhicules électriques en Europe à l’horizon 2025.

Les caractéristiques techniques de la prise type 2 en font en effet un accessoire adapté à la plupart des usages courants.
Elle est munie d’un connecteur à sept broches qui autorise le passage d’un courant alternatif de 70 A en monophasé, et jusqu’à 63 A en triphasé avec une tension maximale de 500 V. Elle délivre ainsi une puissance maximale de 43 kW, suffisante pour redonner l’équivalent de 120 Km d’autonomie à une Renault ZOE en seulement 30 minutes.

Les bornes de recharge à domicile de type wallbox intègrent le plus souvent une prise type 2. On la rencontre également sur bon nombre de stations de recharge publiques. Pour y connecter son véhicule, il suffit d’utiliser un câble de recharge adapté, généralement fourni lors de l’achat. Le type de prise n’a pas d’impact sur le coût d’installation d’une borne de recharge.

Prise type 2 combo : cap sur la recharge rapide

La prise de type 2 se limite au courant alternatif. Son utilisation suppose donc que le véhicule soit muni d’un chargeur pour convertir le courant alternatif envoyé par le réseau en courant continu stocké à l’intérieur de la batterie. Elle limite par ailleurs le recours aux systèmes de recharge rapide, dont le fonctionnement repose sur l’envoi direct d’un courant continu de forte intensité.

 
La prise de type 2 se limite au courant alternatif. Son utilisation suppose donc que le véhicule soit muni d’un chargeur pour convertir le courant alternatif envoyé par le réseau en courant continu stocké à l’intérieur de la batterie.

Une évolution de la prise type 2 a été imaginée pour pallier cette lacune. Elle est baptisée « prise type 2 combo », ou « prise type 2 CSS », en référence à l’acronyme qui désigne un système de charge combiné.

La prise combo ajoute deux broches supplémentaires à la prise type 2 standard. Elles prennent la forme d’un deuxième connecteur dédié aux systèmes de recharge rapide qui assurent directement la conversion du signal alternatif en courant continu avant de l’envoyer vers la batterie.

Compatibilité et adaptateurs

Bien que la prise type 2, et son évolution « Combo » pensée pour la recharge rapide, aient vocation à s’imposer comme un standard européen, il existe encore des prises et des bornes de recharge faisant appel à des connecteurs différents. On peut alors recourir à un adaptateur pour, par exemple, brancher une voiture munie d’une prise type 2 sur une borne publique équipée d’une liaison type 3. L’emploi d’un adaptateur n’a pas d’impact sur la durée ou le coût de la recharge.

Copyrights : Paulo CALISTO, Renault Portugal

Articles les plus lus