Avantages, installation : ce qu’il faut savoir sur la Wallbox

Publié par le 01.04.2021 - 5 min

À domicile ou sur le lieu de travail, la Wallbox est souvent la solution la plus prisée des conducteurs de véhicules électriques. Cet appareil présente de nombreux avantages, notamment parce qu'il permet de recharger la batterie plus rapidement et de manière plus fiable que par le biais d'une prise électrique.

La voiture électrique présente, entre autres avantages, celui de pouvoir être rechargée à domicile sans devoir se rendre à la station-service ! Reste à savoir comment s’y prendre pour que la recharge se fasse rapidement et en toute sécurité. La solution : utiliser une Wallbox. 

Qu’est-ce qu’une Wallbox ?

La Wallbox est une borne de recharge pour voiture électrique qui se présente sous la forme d’un boîtier à fixer au mur. On peut l’installer dans son garage, dans un immeuble collectif ou sur le parking d’une entreprise. Plusieurs constructeurs de véhicules électriques, dont Renault, préconisent cette solution de recharge.

Comment fonctionne une Wallbox ?

Le boîtier mural est relié au réseau électrique par un circuit dédié qui peut supporter une charge plus importante qu’un circuit domestique ordinaire. La Wallbox utilise l’électricité du réseau qu’elle convertit en un courant électrique assimilable par la batterie de votre voiture. Quand on effectue une recharge au moyen d’une prise domestique, l’électricité doit transiter par le convertisseur interne de la voiture, aussi appelé « chargeur embarqué ». Cette opération n’est plus nécessaire quand on utilise une Wallbox. 

ZOE en charge sur une wallbox

Quels sont les avantages de la Wallbox ?

Ceux qui conduisent un véhicule électrique et ont opté pour une Wallbox à domicile apprécient ses nombreux avantages.

Avoir une Wallbox chez soi : les aspects pratiques

Le principal atout du chargeur Wallbox est sans conteste son aspect pratique. On gare sa voiture en rentrant du travail, on la branche à la Wallbox pendant la nuit, et le lendemain matin elle est opérationnelle. Par ailleurs, Renault ZOÉ est multitâche : il est en effet possible de programmer pendant la recharge la mise en route du chauffage ou de la climatisation afin que la température de l’habitacle soit ajustée au moment où l’on monte dans le véhicule. Ainsi, le confort intérieur est garanti dès l’instant où l’on s’assoit, et il n’est pas nécessaire de puiser dans la réserve d’énergie de la batterie pour maintenir la température ambiante quand on conduit. L’idéal pour les trajets matinaux !

Faire des économies en protégeant l’environnement

Avec la Wallbox, on peut associer économies et mode de vie respectueux de l’environnement. En rechargeant leur véhicule à domicile sur une Wallbox, les automobilistes peuvent profiter de tarifs d’électricité de nuit plus avantageux et ainsi soulager le réseau. Et pour donner une impulsion supplémentaire à la recharge intelligente, l’application Z.E. Smart Charge de Renault permet à ses utilisateurs de procéder à la recharge de leur voiture lorsque le moment est le plus propice, notamment quand l’offre d’électricité est supérieure à la demande. 

Une sécurité optimale

La Wallbox est également équipée de dispositifs électroniques qui préviennent les risques de surchauffe, d’électrocution et les pics de tension qui peuvent non seulement nuire à une charge efficace des batteries, mais aussi constituer un danger. Dotée de son propre système d’autodiagnostic, la Wallbox peut fournir une alimentation électrique de haute puissance pendant plusieurs heures sans aucun risque pour le système électrique, protégeant ainsi la maison et ses occupants. Ses composants sont conçus de manière à éviter toute surtension. Il n’en va pas toujours de même pour les prises électriques classiques qui ne sont pas recommandées pour une recharge prolongée (sauf pour Renault Twizy).

Un temps de charge réduit

Autre atout d’un chargeur type Wallbox : la rapidité. Que sa puissance atteigne 3,7 kW, 7,4 kW ou 22 kW, une Wallbox sera toujours nettement plus performante qu’une prise domestique classique (2,3 kW). En conséquence, le temps de charge est sensiblement réduit. À titre d’exemple, une ZOÉ atteindra la pleine charge, c’est-à-dire une autonomie de 395 kilomètres WLTP*, en moins de 10 heures avec une Wallbox de 7,4 kW, contre plus de 25 heures avec une prise domestique ! Pour la Twingo Electric, il faut compter 4 heures sur une Wallbox de 7,4 kW, ou 15 heures sur une prise domestique.

La Wallbox : un appareil facile d’utilisation

Pour commencer la recharge, il suffit de brancher le câble d’alimentation électrique de la Wallbox à la voiture. Ainsi, vous n’avez pas à dérouler le câble de recharge et à tout ranger par la suite, comme c’est le cas avec une prise électrique domestique classique.

Quel modèle de Wallbox dois-je choisir pour ma Renault ZOÉ ?

Il existe plusieurs modèles de chargeurs électriques type Wallbox sur le marché : ils proposent chacun des solutions adaptées aux systèmes électriques des foyers et des entreprises. Le choix dépendra de la puissance du compteur et du mode d’alimentation électrique, monophasé ou triphasé (la plupart des particuliers disposent de compteurs monophasés). Les installations électriques domestiques monophasées suffisent pour recharger une ZOÉ avec une Wallbox de 7 kW. Si votre système électrique fonctionne en triphasé, vous pouvez même opter pour une Wallbox de 22 kW. 

Sur la base de ces éléments, le constructeur de véhicules électriques orientera son client vers un professionnel capable de proposer la solution la plus adaptée au futur acheteur. 

Comment installer une Wallbox ?

Recharge

Vous êtes inquiet à l’idée d’installer vous-même votre Wallbox ? Ne le soyez pas ! Le professionnel vous indiquera le meilleur endroit où placer la Wallbox et se chargera de l’installation qui inclut un diagnostic de votre installation électrique, notamment en mesurant la résistance de la prise de terre. Une fois l’alimentation électrique coupée, la Wallbox sera raccordée au panneau électrique. Cela prend généralement d’une à cinq heures.

À noter : dans un nombre croissant de pays, dont la France, l’Espagne, le Japon et l’Inde, toute personne conduisant un véhicule électrique et vivant dans un immeuble en copropriété peut faire valoir son droit à la prise pour bénéficier de l’installation d’un dispositif de charge sur sa place de parking.

Puis-je utiliser mon chargeur domestique avec une autre voiture électrique ?

Une Wallbox permet d’alimenter un seul véhicule électrique à la fois. Pour les foyers et les entreprises disposant de plus d’un véhicule électrique à recharger simultanément, il conviendra de se doter de bornes Wallbox distinctes. Néanmoins, si vous souhaitez recharger tour à tour deux voitures électriques de marques différentes par le biais de votre Wallbox, cela peut être possible selon le type de câble dont vous disposez. Avec un câble Type 2, qui est désormais la norme européenne, tous les véhicules électriques peuvent utiliser la même borne Wallbox indépendamment de leur marque.

Combien coûte une Wallbox ?

Le prix d’une Wallbox varie selon les fabricants, mais il se situe en général dans une fourchette allant de 500 à 1 000 euros. À cela s’ajoutent les frais d’installation, de 300 à 600 euros. Bonne nouvelle : pour réduire la facture, il est souvent possible de bénéficier d’une aide publique.

Les aides d’État en faveur de la transition

Au Royaume-Uni, les propriétaires de véhicules électriques peuvent notamment prétendre à la subvention EVHS (Electric Vehicle Homecharge Scheme) attribuée par l’OLEV (Office for Low Emission Vehicles). Effective depuis le 1er avril 2020, elle permet de bénéficier d’une réduction de 350 livres sterling sur les frais d’achat et d’installation d’une borne de recharge à domicile. Lorsque vous remplissez les conditions requises pour en bénéficier, une société d’installation partenaire de Wallbox se charge de monter le dossier en votre nom. Le montant alloué est ensuite déduit de la facture finale. Les entreprises britanniques peuvent également profiter de mesures incitatives mises en place par l’État. Dans le cadre du WCS (Workplace Charging Scheme), un système de bons d’achat destiné à couvrir les frais d’achat et d’installation de bornes Wallbox, elles peuvent prétendre à une aide allant jusqu’à 10 000 £ (environ 11 700 euros) pour 40 bornes de recharge.  

En France, l’aide se présente sous la forme d’un crédit d’impôt : les particuliers peuvent déduire de leur facture fiscale 30 % des frais liés à l’installation d’une Wallbox. Les entreprises peuvent quant à elles bénéficier de subventions à hauteur de 40 % pour couvrir les frais d’achat et d’installation de bornes Wallbox. Ces aides s’inscrivent dans le cadre du programme ADVENIR qui vise à développer le réseau d’infrastructures de charge pour véhicules électriques en France. 

D’autres pays accordent également des subventions et des avantages fiscaux pour l’achat et l’installation de dispositifs de recharge tels que la Wallbox. Pour connaître les subventions et autres incitations financières proposées par les pouvoirs publics, consultez le site web de Wallbox.

L’avenir de la Wallbox électrique : la recharge bidirectionnelle

Et si vous pouviez recharger votre véhicule électrique tout en restituant de l’électricité au réseau ou en alimentant votre habitation ? C’est ce que l’on appelle le « vehicle-to-grid  » (V2G) ou le « vehicle-to-home » (V2H). Il s’agit du principe de recharge bidirectionnelle (ou « à double sens »). Le concept est le suivant : votre véhicule électrique restant la plupart du temps branché au chargeur une fois la recharge terminée, notamment la nuit, les systèmes de recharge bidirectionnelle pour véhicule électrique permettent de réinjecter l’électricité dans le réseau ou dans le foyer. 

Grâce à cette toute nouvelle technologie, vous pouvez par exemple recharger votre voiture électrique la nuit, lorsque la demande d’électricité est moindre, puis utiliser cette électricité pour alimenter votre maison pendant la journée (V2H) ou contribuer à équilibrer l’offre et la demande d’énergie à l’échelle locale, voire nationale (V2G). Un approvisionnement énergétique plus stable se traduit par des tarifs plus bas et une alimentation électrique plus fiable pour tous. Qui plus est, en équilibrant la demande énergétique en temps réel, on augmente la part d’électricité provenant d’énergies renouvelables telles que l’énergie solaire et éolienne qui sont par nature intermittentes. Enfin, il est à noter que le surplus d’énergie pourra être revendu au réseau !

Le développement des véhicules électriques, avec leurs capacités de recharge intelligente unidirectionnelle et, surtout, bidirectionnelle, favorise le recours aux sources d’énergie verte intermittentes. Cela incite à introduire davantage de sources de ce type, ce qui permet ensuite au réseau d’être alimenté avec un pourcentage plus important d’énergies vertes. Les dispositifs de recharge bidirectionnelle constituent ainsi un mode d’approvisionnement énergétique qui profite non seulement aux véhicules, mais aussi à la planète.

 

 

* WLTP : Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure. Le cycle WLTP normalisé se compose de 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets périurbains et 18 % de trajets sur autoroute.

Articles les plus lus