Avantages, installation : ce qu’il faut savoir sur la Wallbox

Publié par le 14.11.2019 - 5 min

À domicile ou au bureau, la Wallbox est souvent la solution privilégiée par les utilisateurs de véhicules électriques. Plus sûr et plus rapide qu’une recharge par le biais d’une prise classique, ce dispositif offre en effet de nombreux atouts.

L’un des multiples avantages de posséder une voiture électrique est de pouvoir la recharger chez soi. Reste à savoir comment s’y prendre, tout en combinant rapidité et sécurité. La solution pourrait porter un nom : la Wallbox.

Qu’est-ce qu’une Wallbox ?

Une Wallbox est une borne de recharge pour véhicule électrique, qui prend la forme d’un boîtier fixé au mur. Elle peut être installée dans le garage d’un particulier, d’une copropriété, ou d’une entreprise. Plusieurs constructeurs engagés dans l’électrique, dont Renault, recommandent d’opter pour cette solution.

Comment une Wallbox fonctionne-t-elle ?

Le boîtier fixé au mur est relié au tableau électrique par un circuit dédié, pouvant supporter une intensité plus forte qu’un circuit domestique classique. La Wallbox est équipée de dispositifs électroniques offrant une protection contre les risques de surchauffe. Capable de réaliser un auto diagnostic, elle permet également une recharge intelligente, en privilégiant par exemple les heures creuses.

Quels sont les avantages d’une Wallbox ?

Avantages, installation : ce qu’il faut savoir sur la Wallbox

Les atouts sont multiples pour les propriétaires de véhicules électriques qui ont opté pour une Wallbox à domicile.

Une sécurité optimale

Cet équipement peut délivrer un courant de haute intensité pendant plusieurs heures, sans risque pour l’installation électrique, ce qui permet de protéger la maison et ses occupants. Ses composants sont notamment adaptés pour écarter une éventuelle surtension. Ce qui n’est pas forcément le cas d’une prise classique, dont l’usage est déconseillé pour une recharge longue (hormis pour le Renault Twizy).

Un temps de recharge plus court

Qu’elle soit de 3,7 kW, 7,4 kW ou 22 kW, la puissance d’une Wallbox sera bien supérieure à celle d’une prise domestique standard (2,3 kW). Conséquence : la durée de charge est réduite de manière significative. À titre d’exemple, une nouvelle ZOE se rechargera totalement, soit 395 kilomètres WLTP* d’autonomie, en 9 heures et 25minutes  grâce à une Wallbox 7,4 kW, contre 16 heures et 10 minutes via une prise renforcée Green Up.

Une utilisation plus pratique

Il suffit de brancher le câble de la Wallbox à la voiture pour commencer à récupérer de l’énergie. Plus besoin de dérouler le cordon de recharge occasionnelle, puis de le ranger, comme c’est le cas avec une prise domestique standard.

Quelle Wallbox pour Renault ZOE ?

Différents modèles sont disponibles sur le marché, de manière à proposer une solution adaptée à l’installation électrique du domicile ou de l’entreprise. Tout dépend en effet de la puissance du compteur, et de la manière dont l’électricité est acheminée (compteur monophasé ou triphasé, la plupart des particuliers utilisant un compteur monophasé). Pour recharger une ZOE avec une Wallbox de 7 kW, une installation domestique monophasée sera suffisante. Si l’installation est alimentée en courant triphasé, il sera même possible d’opter pour une box de 22 kW.
Fort de ces informations, le constructeur de véhicule électrique aiguillera son client vers un professionnel qui pourra proposer l’option la plus appropriée au futur acquéreur.

Comment installer une Wallbox ?

Le professionnel indiquera le meilleur endroit où placer le boitier et se chargera de sa mise en place, qui comprend un diagnostic de l’installation électrique, notamment en mesurant la résistance de la prise de terre. Une fois le courant coupé, la Wallbox sera ensuite raccordée au tableau électrique. L’opération prend en général de une à cinq heures.

A noter : Dans de plus en plus de pays, tout utilisateur de véhicule électrique résidant dans une copropriété peut invoquer son droit à la prise pour installer une solution de recharge sur sa place de parking comme en France, en Espagne, au Japon ou encore en Inde.

Quel prix pour une Wallbox ?

Les tarifs varient selon les fabricants, mais sont en général compris entre 500 et 1 000 euros. À cela s’ajoutent les frais d’installation, de 300 à 600 euros. Pour réduire ce coût, dans bien des cas, il est possible de bénéficier d’une aide publique. En France, il s’agit d’un crédit d’impôt : les particuliers peuvent déduire 30 % des dépenses liées à l’installation d’une Wallbox. Dans les autres pays, des incitations existent également. En Angleterre, par exemple, ce sont 75 % des frais qui sont remboursés, jusqu’à 500 Livres.

Copyrights : Jean-Brice Lemal, Paulo Calisto

Articles les plus lus