Pourquoi dit-on qu’une voiture à hydrogène est une voiture électrique ?

Publié par le 07.06.2021 - 1 min

La raison est très simple : la traction de la voiture « à hydrogène » est assurée par un groupe motopropulseur électrique, alimenté par l’électricité stockée dans la batterie. Mais, à la différence d’un véhicule électrique « classique » pour lequel on recharge la batterie uniquement en la branchant sur le réseau électrique, le véhicule « à hydrogène » intègre, en plus, une pile à combustible à hydrogène (et les réservoirs d’hydrogène associés). A l’intérieur de la pile à combustible, l’électricité est générée par une réaction électrochimique entre le dihydrogène (H2) que le conducteur aura approvisionné dans le réservoir du véhicule et le dioxygène de l’air (O2). 

Cette pile complète l’énergie électrique à disposition dans le véhicule et agit donc comme un prolongateur d’autonomie. En effet, la recharge d’une grande majorité des voitures à hydrogène actuellement en circulation repose sur un double système : la recharge « classique » d’une batterie lithium-ion raccordée sur secteur – pour profiter des nombreuses bornes de recharge disponibles dans l’espace public -, et la recharge d’hydrogène en station – pour alimenter en cinq minutes la pile à combustible -.

Articles les plus lus