« Dacia Spring rend la mobilité électrique encore plus accessible »

Publié par le 15.10.2020 - 3 min

Dacia révolutionne l’automobile à chaque nouveau modèle. Le premier véhicule électrique de la marque s’appelle « Spring », et il ne déroge pas à la règle. Conçu comme une citadine au look de SUV, il arrivera sur le marché à l’automne 2021. La marque Dacia a pu s’appuyer sur l’expertise du Groupe Renault en matière de mobilité électrique, comme l’explique Mihai Bordeanu, Directeur Marketing Dacia.

Pourquoi la Dacia Spring apparaît-elle comme une nouvelle révolution ?

Nous avons transposé les éléments qui ont fait le succès de Dacia au domaine de la voiture 100 % électrique. C’est la 3e révolution que la marque apporte au secteur automobile, après avoir révolutionné le marché de la voiture neuve avec Logan et celui du SUV avec Duster. Dacia Spring embarque une motorisation simple et fiable, d’une puissance de 33 kW (équivalent à 44 ch), capable d’animer cette citadine polyvalente et pratique, en ville et en dehors.

Ce modèle correspond, de par ses capacités, à de nombreux profils d’automobilistes. Ils pourront découvrir la conduite électrique à un tarif défiant toute concurrence : Dacia Spring est la citadine électrique la moins chère du marché à l’achat. À cela s’ajoute le coût réduit de la recharge (par rapport à un plein de carburant). Et les avantages de la motorisation électrique sont multiples : silence de fonctionnement, absence de passage de vitesses, réponse immédiate à l’accélération…

Nouvelle venue dans la famille Dacia, Spring la complète idéalement, grâce à sa motorisation 100 % électrique et son gabarit compact de 4 places.

Portrait de Mihai Bordeanu
Mihai Bordeanu, Directeur Marketing Dacia – Groupe Renault
 
Dacia Spring s’appuie sur dix d’expérience du Groupe Renault dans tous les domaines liés à la mobilité électrique, pour proposer la citadine électrique la moins chère du marché.
Mihai Bordeanu Directeur Marketing Dacia – Groupe Renault

Comment l’expertise électrique du Groupe Renault se retrouve-t-elle sur Dacia Spring ?

La conception de Dacia Spring a pu s’appuyer sur plus de dix ans d’expérience en matière de véhicules électriques engrangées par le Groupe Renault. Celui-ci n’a cessé d’améliorer les moteurs, les batteries et les équipements de ce type de voiture, il possède une capacité d’innovation et de rationalisation, et il dispose d’un réseau de collaborateurs formés à cette mobilité. Tout cela profite à l’ensemble de ses marques, dont Dacia.

Le Groupe Renault a aussi apporté son expertise à Dacia Spring en matière de nouvelles mobilités. En plus de la version pour les particuliers, une déclinaison adaptée à l’autopartage sera bientôt disponible. En tant que constructeur automobile leader du car-sharing électrique – proposant 60 % des voitures électriques partagées en Europe, et opérateur d’autopartage avec ZITY – le Groupe connaît bien les besoins de ce mode de location courte durée. Il nécessite un véhicule simple, pratique et robuste. Un cahier des charges pleinement rempli par Dacia Spring !

Dacia Spring

Comment le design et les équipements de Spring ont-ils été conçus pour répondre aux enjeux de simplicité, robustesse et praticité chers à Dacia ?

En entrant dans Dacia Spring, on est impressionné par son habitabilité, digne d’une petite berline, sans compter son volume de coffre, le plus généreux de sa catégorie. Son look de SUV, sa fiabilité et ses éléments de sécurité en confirment, de plus, la robustesse.

Comme tous les modèles Dacia, ce premier véhicule électrique brille par la simplicité de son offre : une batterie incluse dans le prix d’achat et deux versions d’équipements sont disponibles, pour aller à l’essentiel. Dacia Spring est garantie 3 ans et 100 000 kilomètres pour l’ensemble des pièces, et 8 ans et 120 000 kilomètres pour la batterie. Elle bénéficie d’ailleurs d’une faible usure mécanique, commune à toutes les voitures électriques. La polyvalence de la recharge permet à l’automobiliste de retrouver de l’autonomie sur une prise domestique simple, un dispositif de recharge haute intensité de type Wallbox (souvent dans les espaces privatifs), une borne publique de recharge accélérée en courant alternatif (en voirie, dans les parkings de centres commerciaux, par exemple) ou encore une borne de charge rapide en courant continu (le long des grands axes).

Côté praticité, son autonomie de 225 kilomètres en cycle WLTP* Complet (pour des trajets mixtes) et 295 kilomètres en WLTP* City (pour des trajets en ville) la destine à celles et ceux qui veulent passer à l’électrique sans faire de compromis sur la polyvalence. Les équipements de série, comme le limiteur de vitesse, l’ABS, l’ESP, le Hill Start Assist et le freinage automatique d’urgence, sont pensés pour assister le conducteur dans toutes les situations.

 

* WLTP = Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure. Le cycle WLTP City correspond à la partie urbaine du cycle normalisé. Le cycle WLTP Complet est le cycle normalisé. Il se compose de 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets périurbains et 18 % de trajets sur autoroute.

Copyrights : Alex Aristei, Publicis Conseil, Yves Forestier Alkama photo

 

Comment l'électrique change l'automobile, l'énergie, les territoires...

Je découvre l'événement

Articles les plus lus