« Par son design atypique, le show-car MÉGANE eVISION est totalement inédit »

Publié par le 15.10.2020 - 3 min

Formes douces et fluides, précision des traits, technicité, aérodynamisme… Avec le show-car Renault Mégane eVision, naît la nouvelle génération de véhicules électriques du constructeur. Son design incarne le contenu électrique et technologique de la voiture, comme nous l’explique François Leboine, Directeur Design des Concept-cars du Groupe Renault.

À quelle catégorie de véhicule s’apparente Mégane eVision ?

Ce show-car tire son inspiration d’univers multiples pour créer un design à part.

De par sa ligne, ses porte-à-faux très courts et son empattement important, Mégane eVision s’apparente à une berline. Ses grandes roues et sa hauteur de caisse lui apportent robustesse, tandis que son pavillon plongeant lui donne le dynamisme d’un coupé, compact et profilé.

Au traitement des volumes carrossés, robustes et fluides, s’ajoutent des détails high tech qui propulsent le show-car dans le monde de l’électrique.

François Leboine
François Leboine, Directeur Design des Concept-cars du Groupe
 
Au traitement des volumes carrossés, robustes et fluides, s’ajoutent des détails high tech qui propulsent le show-car dans le monde de l’électrique.
François Leboine Directeur Design des Concept-cars Renault

Quels éléments distinctifs du design de Mégane eVision la rendent si unique ?

La lumière est l’une des idées directrices du design du show-car Mégane eVision. À travers la large place accordée au vitrage, tout d’abord, mis en valeur par un toit « flottant » et une cabine dépourvue de panneau de custode.

Dans la continuité du concept-car MORPHOZ, nous avons également travaillé l’expression de fluidité. Plusieurs éléments y contribuent : les surfaces lisses, l’affleurement des éléments de carrosserie entre eux et l’intégration naturelle du vitrage. À l’image d’un fuselage d’avion, Mégane eVision est traité comme un objet « flush », c’est-à-dire sans aspérité de surface. C’est une particularité forte du véhicule. Dans ses détails, les poignées de porte qui s’effacent dans le flanc du véhicule, le profil des écopes latérales, les volumes du capot, ainsi que la lame « aéro » intégrée au bouclier arrière suggèrent l’efficience aérodynamique.

Les jantes de 20 pouces parfaitement alignées à la carrosserie, autant que leur dessin en pales d’hélices, renforcent l’impression de fluidité et optimisent la pénétration dans l’air.

Mégane eVision représente le véhicule électrique Renault de demain. Comment son design valorise-t-il sa motorisation et les technologies embarquées ?

Exploitées de différentes manières, les sources d’éclairage manifestent symboliquement l’appartenance de Renault Mégane eVision au monde de l’électrique. La trappe de chargement, tout comme le logo Renault, qui bénéficient l’un et l’autre d’un traitement lumineux, en sont des exemples. Les projecteurs et feux prennent quant à eux la forme d’un large bandeau traversant. Leur technologie LED matricielle permet d’animer les faces avant et arrière du véhicule, selon un scénario d’accueil et de variations d’une grande précision. Cette signature lumineuse propre à Renault, baptisée LIVINGLIGHTS, caractérise, elle aussi, la nature électrique de Mégane eVision. Dans le même esprit, le dessin iconique de l’enjoliveur de vitre latéral est amplifié par l’ajout d’une ligne de lumière périphérique. Enfin, l’intégration d’un cartouche technique éclairé, au niveau des bas-volets, précise les caractéristiques de notre nouvelle plateforme électrique, nommée « CMF-EV ».

Les dessins et les profils utilisés à différents endroits de la carrosserie évoquent également cette génétique électrique. Les grilles, héritées de MORPHOZ, que l’on aperçoit sur la partie basse de la face avant et les rétro-caméras, font référence à l’univers de la hi-fi et de l’électronique.

La teinte du toit et les nombreux rappels de couleur dorée étonnent. Quelle en est la signification ?

C’était une façon d’emmener l’auto sur le territoire des métaux précieux utilisés dans le domaine de la connectique. Par contraste avec la teinte de caisse « gris schiste » satiné, ce rendu métallique – amené progressivement depuis les montants de pare-brise – met en valeur l’aspect « flottant » du pavillon. La transition subtile vers le doré symbolise aussi le passage de l’automobile à la technologie électrique.

L’association de deux tonalités franches, Renault la porte par ailleurs dans son identité sportive jaune et noire. Elle est présente sur nos voitures de compétition depuis les années 70 jusqu’au concept-car R.S. 27 Vision qui, déjà, remplaçait le jaune par le doré. À l’ère de l’électrique, Mégane eVision nous donne l’opportunité de renouveler nos codes, sans perdre de vue nos racines, en continuant à ouvrir la voie.

 

Copyrights : Renault Design

 

Comment l'électrique change l'automobile, l'énergie, les territoires...

Je découvre l'événement

Articles les plus lus