« Véhicule électrique d’occasion : le marché français en plein essor »

Publié par le 27.06.2019 - 3 min

Renault a complété fin 2018 son offre de véhicules électriques d’occasion avec une formule de location longue durée. Cette démarche inédite dynamise un marché déjà en pleine expansion. Les explications de Nicolas Lemaignen, Directeur Véhicules d’Occasion chez Renault.

On observe actuellement un véritable décollage du marché du véhicule électrique d’occasion. Comment expliquer ce phénomène ?

Le marché enregistre en effet une très forte accélération. En 2018, il s’est vendu 12 700 voitures 100 % électriques de seconde main, ce qui représente une augmentation de 57 % par rapport à l’année 2017. Le phénomène tient notamment au retour chez les concessionnaires des voitures électriques commercialisées par le biais d’offres de location avec option d’achat (LOA). Avec des ventes d’occasion en hausse de 87 % sur un an, ZOE a véritablement contribué à lancer le marché du véhicule électrique d’occasion ! 

Renault Occasions commercialise par exemple depuis l’an dernier des ZOE, vendues neuves seulement trois ans plus tôt, avec un parc relativement homogène et des offres qui profitent de la prime à la conversion. En France, nous avons immatriculé 7 300 ZOE d’occasion en 2018 et nous devrions en vendre plus de 10 000 en 2019, ce qui confirme l’existence d’une vraie demande client en matière de véhicule électrique d’occasion.

Comment vous êtes-vous préparé commercialement ?

Nicolas Lemaignen
Nicolas Lemaignen, Directeur Véhicules d’Occasion chez Renault.

Nous avons commencé par questionner nos clients pour bien comprendre leurs attentes en matière de prix et de services. Nous avons ensuite élaboré deux offres en achat, comptant ou à crédit. 
La première permet de profiter de la location de la batterie offerte pendant un an. La seconde offre un total de cinq semaines de location valables sur l’ensemble du réseau Renault pour répondre à des besoins plus ponctuels comme un départ en vacances ou un déménagement.

Renault Occasions prend en charge le coût de l’installation d’une prise de recharge Green’Up au domicile de l’acheteur à hauteur de 500 euros. Toutes ces voitures électriques d’occasion remplissent par ailleurs les exigences du label Renault Occasions Garantie Z.E., qui prévoit notamment un minimum de 76 points de contrôle, le « satisfait ou remboursé » et jusqu’à 36 mois de garantie. Il propose aussi un contrôle gratuit après 1000 kilomètres, doublé d’un essai routier.

Enfin, et c’est une grande première sur le marché de l’occasion, le réseau affiche un prix public conseillé. Il débute à 8 900 euros pour une ZOE Life âgée de trois ans et dotée d’une batterie 22 kWh, affichant moins de 30 000 kilomètres au compteur.

Vous avez également élaboré une offre de location longue durée. Quel accueil a reçu cette initiative inédite ?

Nous avons effectivement lancé la location longue durée fin 2018, avec des tarifs qui démarrent à 59 euros par mois, auxquels il faut ajouter 29 euros par mois pour la location de la batterie, en sachant que l’installation de la prise de recharge est toujours offerte.

Encore une fois, l’offre est issue des retours formulés par nos clients. Les motivations sont les mêmes que pour la location longue durée d’un véhicule neuf. Ils veulent maîtriser leur budget, ne pas se préoccuper de la revente et avoir l’esprit tranquille grâce aux services compris dans l’offre. La location de la batterie est par exemple toujours associée à une garantie à vie, un remplacement si la capacité de charge descend sous le seuil des 75 % ou le dépannage en cas de panne.

La formule, inédite en France, a rencontré un succès immédiat. Sur les premiers mois qui ont suivi le lancement, la location a représenté plus d’une immatriculation de ZOE d’occasion sur deux !

L’essor du véhicule électrique d’occasion a-t-il un impact sur le marché du véhicule neuf ?

Le succès de l’occasion est de très bon augure pour le marché du véhicule électrique en général. Le fait de constater une forte demande sur les modèles d’occasion encourage par exemple les concessionnaires à associer les véhicules vendus neufs à des engagements de reprise. Ils savent que la revente ne soulèvera aucune difficulté. 

Enfin, le véhicule électrique d’occasion est une porte d’entrée particulièrement accessible à cette technologie… Et plus il y a de véhicules électriques sur la route, plus la transition vers cette nouvelle mobilité s’accélèrera !

Copyrights : Christian FOURNIER, prisedevue.com, Renault communication

Articles les plus lus