play Lire la vidéo

Vidéo : Zity, un service d’autopartage modèle en Europe

Publié par le 12.08.2019 - 3 min

A Madrid, 500 Renault ZOE sont accessibles en libre-service, grâce à Zity. Ce service montre comment l’autopartage 100 % électrique contribue à fluidifier le trafic et faciliter les déplacements en ville. Son PDG, Javier Mateos, partage sa vision du projet dans notre série The Drive To Better.

Améliorer la qualité de l’air en ville, aider les citadins à se déplacer plus efficacement, de manière responsable et durable, telle est la mission que s’est assignée Zity
Ce service d’autopartage en free floating, 100 % électrique, a été lancé à Madrid fin 2017. Pour Javier Mateos, il s’agit également d’accompagner le changement des mentalités, en favorisant le passage de la propriété individuelle à l’autopartage.

Avec Zity, un simple smartphone ainsi que l’application dédiée, et gratuite, suffisent pour localiser, réserver, déverrouiller, restituer une Renault ZOE et payer sa course. Ultra-flexible, ce service est disponible sans abonnement, ce qui permet une utilisation simplifiée.

Des conditions d’accès aux centres-villes plus restrictives

Avec déjà quatre opérateurs en place, l’offre madrilène en matière d’autopartage est parmi les plus avancées en Europe. Un développement poussé par une politique de la ville et son plan « Madrid Central », adopté fin 2018, qui encouragent l’usage des transports publics ou plus doux, comme le vélo. En proposant un service d’autopartage 100 % électrique, Zity permet à ses utilisateurs de circuler dans les zones résidentielles du coeur de Madrid et de stationner gratuitement sur des emplacements dédiés.

Une telle dynamique est observée dans d’autres métropoles, comme Londres ou Milan, qui ont instauré des systèmes de péages urbains, pour favoriser l’utilisation du covoiturage et des transports en commun.

L’autopartage électrique, une tendance de fond dans toute l’Europe

Centre-ville Madrid
L’autopartage électrique constitue un moyen de fluidifier le trafic dans les centres-villes, tout en répondant à un impératif d’amélioration de la qualité de vie en milieu urbain.

En tant que numéro 1 du véhicule électrique en Europe, Renault joue un rôle primordial  dans le développement des services d’autopartage électrique à l’échelle européenne, en prenant part à des projets en collaboration avec les acteurs économiques locaux, à l’image de Zity, conduit en partenariat avec Ferrovial Servicios, opérateur espagnol de transports en commun.

On trouve désormais des véhicules électriques Renault en libre-service dans de nombreux pays européens : à Stockholm, avec Aimo, à Bologne avec Corrente, à Copenhague avec GreenMobility ou encore à Paris avec Moov’in.Paris. Au 1er semestre 2019, on comptait quelque 7 000 véhicules électriques Renault disponibles en autopartage dans toute l’Europe. Et ce n’est qu’un début !

À Utrecht, aux Pays-Bas, ou encore à Porto Santo, dans l’archipel de Madère, au Portugal, les véhicules électriques Renault autopartagés contribuent aussi à la construction d’un écosystème électrique intelligent, en utilisant des technologies en lien avec la recharge intelligente et bidirectionnelle.

Copyrights : Renault Communication, iStock

Articles les plus lus