play Lire la vidéo

Vidéo : Les batteries électriques au service du stockage stationnaire

Publié par le 20.02.2019 - 3 min

Au cœur des enjeux environnementaux, le stockage stationnaire permet d’accroître la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité. Que ce soit dans le cadre d’un usage domestique ou via des projets de plus grande envergure, les batteries de voitures électriques, lorsqu’elles ne sont plus destinées à une utilisation automobile, sont utilisées pour le développement d’infrastructures de stockage d’énergie.

Dans un contexte de développement des énergies renouvelables, la création d’infrastructures et d’outils intelligents, capables de stocker l’électricité puis de la restituer, lorsque le réseau électrique est fortement sollicité, constitue un défi de taille.

L’utilisation des batteries de voitures électriques en seconde vie, c’est-à-dire lorsque leur usage automobile n’est plus optimal, est une piste pour le stockage d’énergie. Même en seconde vie, les batteries de véhicules électriques disposent d’une capacité suffisante pour le stockage stationnaire (75 % de leur capacité initiale).

Stockage stationnaire : offrir une seconde vie aux batteries de véhicules électriques

Chez les particuliers, reliés à des panneaux photovoltaïques, les systèmes de stockage stationnaire domestique, composés de batteries de véhicules électriques, permettent d’emmagasiner l’énergie produite en journée, lorsque le soleil brille et que la demande est peu soutenue. Cette énergie bas carbone peut ensuite être réutilisée au sein du foyer, lorsque le réseau est plus fortement sollicité.

A plus large échelle, des projets comme l’Advanced Battery Storage System (ABS), contribuent également à accroître la part des énergies renouvelables dans la production globale d’électricité, via l’utilisation de batteries de seconde vie placées dans des containers. L’enjeu consiste à maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande en électricité, tout en ayant recours à des sources d’énergies renouvelables à production intermittente, comme le solaire et l’éolien.

L’ABS permet de compenser les écarts entre consommation et production, en réinjectant dans le réseau, à un instant précis, l’énergie emmagasinée au préalable dans des batteries de seconde vie. Grâce à cet équilibrage en temps réel, un tel système contribue au bon fonctionnement du réseau électrique.

Copyright : Renault Communication

Articles les plus lus