Les enjeux du stockage stationnaire de l’énergie

Publié par le 10.12.2019 - 5 min

Tags :

Stocker l’énergie consiste à créer des réserves qui pourront ensuite être consommées à la demande, sans qu’il soit nécessaire de solliciter une source de production. À l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique incite à augmenter le recours aux sources d’énergies renouvelables, le stockage de l’électricité se révèle l’un des enjeux majeurs de la transition énergétique.

Qu’est-ce que le stockage stationnaire ?

Le stockage d’énergie englobe toutes les techniques qui permettent de créer des réserves d’énergie. Pour y parvenir, on peut par exemple convertir l’électricité en une autre forme d’énergie, plus facile à stocker. Le stockage hydraulique consiste par exemple à transformer l’énergie électrique en énergie mécanique en pompant de l’eau et en la gardant en hauteur. Une fois relâchée dans une turbine, cette eau va permettre de générer à nouveau de l’électricité grâce à l’action de la gravité.

Une autre solution consiste à stocker l’énergie électrique sous forme d’énergie électrochimique par le biais d’une circulation d’ions et d’électrons entre deux électrodes : c’est le principe de la batterie. Pensée à l’origine pour des applications mobiles (appareil high-tech, voiture électrique), elle est aujourd’hui utilisée pour des projets de stockage stationnaire d’électricité.

Le stockage d’énergie au service du réseau électrique

stockage de l’énergie

Le stockage de l’énergie est l’une des composantes clé dans l’intégration des sources renouvelables intermittentes, telles que le solaire ou l’éolien, au « mix énergétique ». Il permet de compenser leurs fluctuations, à la façon d’une réserve qui se remplit lors des pics de production et se vide pendant les phases de creux.

La seconde vie des batteries de voiture électrique

Le stockage stationnaire représente l’un des principaux débouchés pour la réutilisation de batteries de voiture électrique qui n’offrent plus le niveau de prestation requis pour alimenter un véhicule. Entrées dans leur « seconde vie », elles remplissent des missions de stockage moins contraignantes et moins exigeantes en densité d’énergie et de puissance.

Ainsi, dans le cadre du Programme Fossil Free Island de Porto Santo (dans l’archipel de Madère), deux systèmes de stockage stationnaire utilisent des batteries de seconde vie. Ces batteries proviennent de véhicules électrique Renault et ne sont plus suffisamment performantes pour un usage automobile. En revanche, elles sont tout à fait fonctionnelles pour un usage stationnaire. Aujourd’hui, elles assurent des fonctions de régulation de tension et donc de stabilisation du réseau, et de stockage de l’énergie intermittente produite par la ferme solaire et éolienne de l’île, conservée pour les besoins ultérieurs de l’île.

FlexMob’ile, un programme en faveur de la transition énergétique

A Belle-Île en mer, le programme baptisé FlexMob’ile qui réunit les collectivités locales, les opérateurs de transport locaux et les syndicat et distributeur d’énergie. C’est dans ce cadre que Groupe Renault va fournir au principal village-vacances de l’île, des batteries de seconde vie issues de ses voitures électriques. Celles-ci permettront de stocker le surplus d’électricité produite pendant la journée par les panneaux solaires installés sur le bâtiment, avant de la restituer pour alimenter la recharge de voitures électriques en libre-service ou pour chauffer les bungalows des vacanciers.

Advanced Battery Storage

D’autres projets envisagent le recours à des batteries de voiture électrique pour du stockage stationnaire à grande échelle. C’est le cas par exemple du programme Advanced Battery Storage annoncé par Renault fin 2018. Il prévoit la construction d’un dispositif capable d’emmagasiner au moins 60 MWh et de fournir une puissance de 70 MW. Réparti entre plusieurs sites en France et en Allemagne, il constituera à terme une réserve capable de couvrir la consommation annuelle de plus de 5 000 foyers. L’objectif consiste ici à proposer aux opérateurs spécialisés un outil permettant de stabiliser la fréquence du réseau électrique face au déséquilibre entre la consommation et la production d’électricité. Ces systèmes entrent ainsi dans une logique de gestion intelligente des réseaux (smart grid).

Coût du stockage d’énergie et perspectives d’avenir

Au cœur des pratiques de l’économie circulaire, la réutilisation des batteries de voiture électrique renforce la compétitivité des énergies issues de sources renouvelables, puisqu’elle fait baisser la contribution en émissions de CO2 lors de la création d’infrastructures ad hoc. Le stockage stationnaire contribue ainsi à renforcer l’attractivité de la production d’électricité solaire ou éolienne.
Il est complémentaire des projets de vehicle to grid, qui consistent à utiliser la batterie des voitures électriques comme une réserve d’énergie pour le réseau.

Démocratiser le stockage d’énergie contribue par ailleurs à l’émergence de scénario d’autoconsommation dans lesquels une maison ou une collectivité stocke et consomme directement l’énergie qu’elle produit.

 

Copyright : malp

 

Comment l'électrique change l'automobile, l'énergie, les territoires...

Je découvre l'événement