L’histoire des premières voitures électriques

Publié par le 23.03.2020 - 3 min

La mobilité écologique et les automobiles électriques font partie de notre quotidien et plus que jamais de notre avenir... mais la voiture électrique créait déjà l’événement il y a 138 ans. Retour sur son histoire !

1881. La première exposition internationale d’électricité ouvre ses portes au Palais de l’Industrie à Paris. Aux côtés du téléphone de Bell et des ampoules d’Edison, la première voiture électrique marquait les esprits !

Gustave Trouvé, inventeur de la première voiture électrique de l’histoire

La première voiture électrique fut construite par l’ingénieur Gustave Trouvé. Prolifique inventeur français, se démarquant par ses travaux sur les moyens de communication et de mobilité électrique, il démontre les qualités de l’énergie propre et renouvelable face à la vapeur et au naissant moteur à explosion déjà jugés « sales et bruyants ». S’inspirant des travaux de l’écossais R. Anderson et de l’américain T. Davenport concernant un moteur électrique au profit d’un véhicule, Gustave Trouvé adapte sur un tricycle Coventry, un moteur Siemens.
Première dans l’histoire de la mobilité, le véhicule est alimenté par des batteries rechargeables. Inventées en 1859 par Gustave Planté, les batteries rechargeables offrent aussi une plus grande autonomie. Un atout important dans le développement et la production en série des futures voitures électriques.

La première voiture électrique dépassant les 100 km/h

 

la jamais contente

L’invention de Trouvé inspire la réalisation de nouveaux véhicules. Ainsi débute la grande aventure technologique et écologique des voitures électriques et ce, deux ans avant l’apparition de la première automobile à moteur à explosion.
En 1899, le belge Camille Jenatzy marque l’histoire de l’automobile mondiale avec son modèle électrique baptisé la « Jamais contente », première automobile à dépasser les 100 km/h !
Au début du 20siècle les véhicules électriques représentent un tiers du marché mondial de l’automobile. Entreprises et administrations en sont déjà d’importants utilisateurs. Autre innovation, en 1911, la compagnie américaine Detroit Electric adapte de nouvelles batteries sur ses véhicules, leur offrant une autonomie de 130 km. Cependant, la production à la chaine des voitures thermiques, leur faible prix de vente, l’essence bon marché puis la Première Guerre Mondiale, mettront un frein à l’expansion des véhicules électriques.

Les premières voitures électriques Renault

Renault celtaquatre

Durant les années 1920-1930, la production de véhicules électriques concerne principalement des utilitaires (camionnettes, camions, trolleybus…). Dès 1937, Renault s’intéresse à « l’électrique », réalisant sur les bases de sa Celtaquatre, 35 taxis destinés à l’exposition universelle de Paris. Le début d’une belle aventure stoppée par la Seconde Guerre Mondiale, période durant laquelle l’étude et la réalisation de véhicules électriques seront à nouveau mises en avant suite aux restrictions de carburant.

Il faudra attendre 1959 pour que Renault renoue avec le monde des véhicules « zéro émission »* grâce à la Henney Kilowatt développée sur la base d’une Renault Dauphine. Destinée au marché américain et considérée comme la première voiture électrique moderne, elle relance les projets de mobilité économique et écologique chez Renault. Devant les problèmes de pollution, soulevés depuis la fin des années 1960, et suite au choc pétrolier de 1973, Renault s’investit dans le développement des voitures propres, concevant ses premières citadines électriques sur bases de R4 et R5.

Autre grande étape, les années 1990 seront marquées par le concept car urbain Zoom et la construction de centaines de Clio électriques. Dignes devancières des Twizy et ZOE, ces voitures électriques attestent de l’avant-gardisme, de la volonté et de la persévérance de Renault à innover et construire un avenir pour l’électromobilité.
Une démarche concrétisée depuis 2012 par le lancement de quatre véhicules électriques abordables, reflet d’une stratégie orientée sur l’électromobilité depuis 10 ans, récompensée aujourd’hui par son leadership européen.

 

 

Copyright :  CANONNE Bernard

Articles les plus lus