Free floating : une voiture quand je veux, où je veux

Publié par le 20.02.2019 - 5 min

Le free floating est un service de partage de véhicules (engins de déplacement personnel, scooters, voitures) sans station. Le principe est simple : il s’agit de mettre à disposition du public des moyens de transport partout dans la ville, sans borne d’attache. Un modèle de mobilité partagée qui prend de l’ampleur en Europe.

Le free floating ou service de partage de moyens de transport sans station est une petite révolution. Jusqu’à récemment, les services de mobilité urbaine s’appuyaient sur des réseaux de stations fixes, pour le retrait et le dépôt d’un véhicule. L’arrivée du free floating est en train de bousculer les transports urbains et la façon de se déplacer en ville.

Le paradis du libre service

Application mobile Fetch Car Sharing

Adieu les bornes, vive la liberté ! En utilisant le modèle d’autopartage en free floating, vous pouvez utiliser des véhicules électriques sans jamais vous soucier de rallier des stations de recharge. Ainsi, vous prenez et laissez le véhicule à n’importe quel endroit dans une zone géographique délimitée par l’opérateur.

Simplissime, le fonctionnement du free floating est rendu possible grâce à la technologie et implique l’utilisation de véhicules bardés d’électronique. Une fois que vous avez téléchargé l’application associée sur votre téléphone, vous pouvez géolocaliser près de chez vous le véhicule que vous souhaitez emprunter.

Lorsque vous êtes à proximité du véhicule, il suffit d’utiliser votre téléphone portable afin de le verrouiller/déverrouiller.
En fin d’utilisation, le paiement s’effectue par prélèvement sur votre carte bancaire pré-enregistrée. Au moment de restituer le véhicule, vous devez simplement vous assurer de respecter la zone géographique d’utilisation. Grâce à la géolocalisation, le véhicule est à nouveau disponible pour un nouvel utilisateur.

Autopartage en free floating : un modèle attractif

En libre-service intégral et donc sans contrainte, l’autopartage de véhicules électriques en free floating offre une grande flexibilité d’usage. Il propose une solution de déplacement alternatif pour répondre aux besoins et envies de chacun, dans des villes qui font la part belle à la multimodalité des transports.

Avec l’autopartage en free floating, plus besoin d’effectuer au préalable une réservation, ni de se soucier de la disponibilité de la place de stationnement à son arrivée. Simple et économique pour l’utilisateur, ce modèle de mobilité permet d’utiliser un véhicule quand on en a besoin, comme c’est déjà le cas pour l’autopartage électrique « classique », mais surtout où on en a besoin, grâce au système de géolocalisation qui repère les véhicules disponibles près de nous. L’autopartage en flotte libre est plébiscité par les collectivités car il ne nécessite pas l’installation d’infrastructures de recharge dédiées.

Enfin, dans les zones à circulation restreinte ou de limitation de stationnement, l’autopartage en free floating bénéficie des avantages de l’autopartage électrique, en favorisant lui aussi l’écomobilité : ainsi, les centres-villes sont désengorgés, moins bruyants et moins pollués.

Le free floating passe la seconde

ZOE service d'autopartage Moov'in.Paris

Depuis deux ans, le free floating fait des émules en Europe. En Allemagne, il a particulièrement le vent en poupe : le nombre d’utilisateurs des services d’autopartage a augmenté de 21,1 %, pour atteindre 1,26 millions d’usagers. Les deux tiers d’entre eux ont recours à des services d’autopartage en free floating.

Parmi les récents services d’autopartage en free floating mis en place par Renault avec ses partenaires, on peut citer Zity, à Madrid. Cette offre propose aux habitants de la ville castillane pas moins de 650 Renault ZOE en libre-service. À Paris, Moov’in.Paris a été lancé pour répondre aux besoins de mobilité des Franciliens et des visiteurs. En collaboration avec la ville de Paris, 100 Renault ZOE et 20 Renault Twizy ont ainsi été mises à disposition des usagers à partir d’octobre 2018. Enfin, à Amsterdam, Fetch Car Sharing, un nouveau service d’autopartage électrique en free floating a été lancé le 10 janvier dernier. 200 ZOE circulent désormais dans la capitale hollandaise et offrent une option de mobilité complémentaire à la Venise du Nord, réputée pour ses problèmes de stationnement.

Et les exemples sont légions d’opérateurs qui proposent, partout en Europe, des ZOE en free floating.

Les chiffres prouvent l’essor de l’autopartage, notamment en milieu urbain où 25 à 30 % de ses utilisateurs ont abandonné leur voiture personnelle. Associé aux véhicules électriques, le free floating répond ainsi à des besoins de déplacements ponctuels, parfois journaliers. Ce modèle d’autopartage fait rimer mobilité avec plus de liberté, d’économie et d’écologie.

Copyrights : iStock, Pim Hendriksen, Olivier Martin-Gambier

Articles les plus lus