Mobilité électrique : l’exemple à suivre des pays nordiques

Publié par le 06.06.2019 - 3 min

Dans le Nord de l’Europe, les ventes de voitures électriques enregistrent des croissances à deux chiffres, et les infrastructures de recharge ne cessent de se multiplier. Comment la Norvège et les pays voisins ont-ils réussi à engager aussi rapidement la transition vers la mobilité électrique et jusqu’où iront-ils ?

Avec plus de 46 000 véhicules électriques en circulation pour une population de 5,3 millions d’habitants, la Norvège est probablement le pays au monde où la concentration de voitures électriques est la plus importante. Moteur électrique oblige, vous ne les entendrez pas, mais vous pouvez vous amuser à les repérer dans les rues d’Oslo : elles sont reconnaissables à leur plaque d’immatriculation qui commence par EV ou EK.

La Norvège donne désormais le ton à ses voisins, le Danemark, la Suède et la Finlande. Réunis, ces quatre pays enregistrent plus de 55 500 ventes de voitures électriques sur la seule année 2018, un volume en hausse de près de 70 % sur un an ! Au-delà des qualités intrinsèques d’une voiture électrique, quels sont les facteurs qui expliquent ces chiffres spectaculaires ? L’Agence Internationale de l’Énergie donne quelques éléments de réponse dans une étude intitulée Nordic EV Outlook 2018.

Une politique incitative remarquée

Pour ses auteurs, la clé de l’adoption réside dans l’action publique, avec la mise en place de mécaniques d’incitation attractives dans le cadre des politiques de transition énergétique.
Si la Norvège a connu une adoption aussi rapide, c’est parce que les conducteurs de voitures électriques profitent de nombreuses aides financières, directes ou indirectes. Elles concernent aussi bien l’achat, avec une subvention très significative pour l’acquisition d’une voiture 100 % électrique, que la conduite au quotidien.

Les adeptes de l’électrique profitent par exemple d’une exemption sur la taxe de circulation (environ 350 euros par an en Norvège), de tarifs réduits sur les routes payantes et de stationnements gratuits dans les grandes villes comme Oslo. Ils profitent aussi de petits avantages pratiques, comme la possibilité d’emprunter les voies de bus.

4 millions de voitures électriques d’ici 2030

Dès lors que ces conditions favorables sont maintenues, il n’existe aucun frein majeur à la démocratisation de la voiture électrique. On estime que d’ici 2030, environ 4 millions de voitures électriques devraient circuler dans les pays du Nord de l’Europe.

La multiplication des voitures électriques, loin de déstabiliser le réseau énergétique, aidera à le piloter de plus en plus finement grâce au stockage de l’électricité dans leurs batteries.
On estime qu’en 2030, le parc automobile représentera 2 à 3 % de la demande en électricité de la région, contre moins de 1 % aujourd’hui.

Copyrights : iStock

Articles les plus lus