Quand les entreprises se convertissent à la mobilité électrique

Publié par le 09.10.2018 - 5 min

Accès aux centres-villes facilité, incitations fiscales, coûts d’entretien réduits ou encore confort d’utilisation, le véhicule électrique dispose de nombreux atouts pour séduire les entreprises.

Apporter des réponses aux problématiques de mobilité constitue un défi de taille, à la fois pour les états, les collectivités locales et pour l’industrie automobile. Dans la lignée de la COP21 et de l’Accord de Paris, les gouvernements européens poussent au développement de la mobilité électrique, quand l’Union européenne a fixé un objectif de réduction de 35 % des émissions CO2 d’ici 2030 pour les voitures et les véhicules utilitaires.

Flotte Renault ZOE chez SEPUR
En 2014, la société SEPUR passait un accord avec Alphabet France, loueur longue durée multimarques, et le Groupe Renault, pour la livraison d’une centaine de Renault ZOE société.

Pour se conformer à cette réglementation, s’inscrire dans une démarche éco-responsable et pour pérenniser leur activité, de nombreuses entreprises optent pour la mobilité électrique. Opérant dans le secteur environnement/propreté, dès 2014, la société SEPUR a par exemple renouvelé sa flotte de véhicules avec une centaine de Renault ZOE. Au-delà de ce secteur, chaque année, de nombreuses entreprises européennes, tous secteurs confondus, rejoignent le cercle des utilisateurs de véhicules électriques.

Des aides à l’achat et un coût d’entretien incitatifs pour les entreprises

Au-delà de la prise en compte des contraintes environnementales, les avantages économiques liés à l’acquisition et l’entretien d’un véhicule électrique constituent d’autres critères de choix. Grâce aux aides à l’achat proposées dans la plupart des pays européens, comme le bonus écologique (France, Allemagne) ou des taxes réduites (Luxembourg, Autriche, France), les entreprises peuvent constituer des flottes électriques à des conditions avantageuses.

Côté utilisation, l’économie principale porte sur la recharge, qui correspond à un prix compris entre 1,5 et 2 € pour 100 km en moyenne. La maintenance constitue un autre levier d’économies non-négligeable puisque les opérations d’entretien sont réduites à leur plus simple expression. Sur un véhicule électrique, le changement des plaquettes et du liquide de freins ainsi que le remplacement des pneumatiques constituent les principales dépenses.

Un confort de conduite loué par les professionnels

Silencieux et confortable d’utilisation, le véhicule électrique propose aussi un agrément de conduite incomparable grâce à sa boîte de type automatique. Un avantage supplémentaire plébiscité par les professionnels qui passent de nombreuses heures par jour derrière le volant.

play

Interview de Mathieu CHARPENTIER

Sur le segment des véhicules utilitaires électriques, Renault propose notamment aux gestionnaires de flottes le Master Z.E., un fourgon électrique disponible en six versions, depuis début 2018. « A l’usage, c’est une conduite plus zen, plus lissée et moins accidentogène », affirme Mathieu Charpentier, du Groupe JCDecaux, lorsqu’il évoque son expérience du nouveau Master Z.E.. Un sentiment partagé par Christophe Contoux, de Fnac Darty, qui qualifie la conduite du Master Z.E. de “douce et agréable”.

play

Interview de Christophe Contoux

« Le produit a une autonomie et un volume intéressants », estime Oscar Rodrigues, de la société portugaise EMEL (Empresa Municipal de Mobilidade e Estacionamento de Lisboa). « Ses autres avantages sont sa simplicité et son confort puisque l’ergonomie a été bien pensée. C’est un véritable atout et c’est très accessible pour un chauffeur-livreur. »

Des véhicules adaptés aux livraisons en environnement urbain

Dans un contexte où la livraison du dernier kilomètre représente quelque 20 % du coût total de la chaîne de livraison, le véhicule électrique est un facteur d’amélioration de la performance économique des entreprises. Bien souvent, les utilitaires sont utilisés pour effectuer des déplacements ou des tournées dans un périmètre réduit, avec un kilométrage prévisible, et de nombreux arrêts dans des environnements majoritairement urbains ou péri-urbains.

play

Interview d'Oscar Rodrigues

Autant de caractéristiques qui rendent le véhicule électrique particulièrement adapté à ce type d’usage. « Je pense qu’avec ce nouveau modèle de Master Z.E., une partie importante des besoins du secteur professionnel et de la logistique est enfin comblée… C’est quelque chose que le marché n’offrait pas jusque-là… Je n’avais jamais conduit de véhicule électrique avec ces dimensions. C’est un véhicule très sympa et je dirais facile à prendre en main. » On n’a donc pas fini d’entendre parler de la bonne fée électricité en entreprise !

Copyrights : Nils MIDTBOEN, POSTEN et Thomas DERON

Articles les plus lus