play Lire la vidéo

Renaulution : une nouvelle stratégie pour le Groupe Renault

Publié par le 15.02.2021 - 5 min

« Passer de la course au volume à la création de valeur » : voici, en condensé, la nouvelle orientation stratégique du Groupe Renault présentée le 14 janvier par Luca de Meo, directeur général du groupe. Un changement de paradigme qui entraîne une transformation profonde de l’entreprise, avec des marques fortes et différenciées. Son objectif est d’inscrire pleinement le groupe dans son époque pour en faire un précurseur des nouvelles mobilités d’ici 2025 et au-delà. Présentation d’une « Renaulution » en cours.

Le Groupe Renault entame sa révolution

Le mot « révolution » qui compose en partie celui du nouveau plan stratégique du Groupe Renault témoigne de l’ampleur de son ambition. « Renaulution » se divise en trois phases concomitantes – Résurrection, Rénovation et Révolution. Buts recherchés ? L’optimisation financière, le renouvellement et l’enrichissement des gammes de véhicules, mais aussi le basculement du modèle économique du groupe du strict secteur automobile vers la technologie, l’énergie et la mobilité au sens large.

Pour ce faire, le Groupe Renault prévoit de s’appuyer sur son leadership électrique en Europe et son savoir-faire technologique. Côté organisation, il se met en position de performer encore mieux, grâce à la création de quatre entités et marques au périmètre bien différencié : Renault, Dacia et Lada, Alpine et Mobilize (cette dernière étant dédiée aux services de mobilité).

Côté véhicules, le groupe compte équilibrer son portefeuille de produits via un renforcement conséquent de son offre sur les segments C et D, et le lancement de 24 nouveaux véhicules d’ici 2025 dont au moins 10 électriques. La création de valeur qui guide sa nouvelle stratégie passe aussi par plus d’efficacité et une rationalisation des moyens, notamment au niveau de l’ingénierie et de la production. Cela se traduit, par exemple, par le passage de huit familles de moteurs à quatre, de six plateformes à trois, par des lancements de nouveaux modèles accomplis en moins de trois ans, etc.

Dans le même temps, le Groupe Renault ne perd pas de vue son objectif de faire autorité dans l’économie circulaire et son ambition d’atteindre la neutralité carbone en Europe d’ici 2050.

 
Renaulution vise à transformer notre stratégie d’entreprise, en la faisant passer du volume à la valeur. Nous allons redonner plus de force à nos marques, chacune avec son territoire clair et différencié. Nous passerons d'une entreprise automobile travaillant avec la technologie à une entreprise technologique travaillant avec des voitures.
Luca de Meo CEO du Groupe Renault
Renaulution concepts
La Renaulution avec, de gauche à droite : Dacia Bigster Concept, Renault R5 proptotype, EZ-1 Prototype Mobilize et Alpine 1521

Renault

« Nouvelle Vague » Renault : l’ouverture d’une nouvelle ère

Forte de 120 ans d’innovation, de son statut de pionnier et de leader du marché électrique européen depuis 10 ans, la marque Renault se prépare à écrire une nouvelle page de son histoire et à faire entrer l’automobile dans une nouvelle ère de modernité. Quatorze nouveaux modèles seront lancés d’ici 2025 dont 7 électriques et 7 sur les segments C et D. Tous seront proposés en version électrique ou hybride. R5 Prototype, en revisitant l’iconique R5, incarne tout l’esprit de cette « Nouvelle Vague ». Avec la renaissance de ce modèle culte, Renault manifeste sa volonté de démocratiser le véhicule électrique avec une approche contemporaine de la voiture populaire et essentielle.

Mais le véritable virage, Renault l’opère en passant de « marque automobile » à « marque de technologie, de service et d’énergie ». La technologie par le biais de « Software République », un écosystème ouvert dédié aux logiciels, aux données, à la cybersécurité et à la microélectronique qui dotera les véhicules Renault des meilleurs systèmes d’intelligence artificielle. Le service prend deux formes : le nouveau système d’infodivertissement My Link, embarquant pour la première fois la technologie Google Built-in, et l’allongement de la durée de vie des véhicules dont la « Re-Factory » de Flins (France) est la pierre angulaire. Sur ce site industriel unique, plus de 100 000 véhicules électriques d’occasion seront réhabilités chaque année pendant que des véhicules utilitaires diesel seront convertis en véhicules 100 % électriques ou fonctionnant au biogaz. Renault affirme ainsi sa volonté de leadership sur l’économie circulaire. Marque centrée sur les nouvelles énergies enfin avec une électrification massive de la gamme, la percée de l’hybride grâce à la technologie révolutionnaire E-TECH, et l’arrivée de véhicules utilitaires à hydrogène. Ici, Renault affiche clairement son ambition d’être le chef de file de la transition énergétique en proposant le mix produit le plus « vert » du marché.

Renault R5 prototype
Renault R5 prototype

Dacia

Dacia : entre continuité et conquête de nouveaux territoires

Durant les cinq prochaines années, Dacia continuera à tenir sa promesse de véhicules accessibles et fiables pour des acheteurs cherchant le meilleur rapport prix-valeur. Tout en s’adaptant aux nouveaux besoins des consommateurs et en relevant les défis du secteur automobile avec l’arrivée, notamment, de moteurs à énergie alternative ou hybrides. Au sein d’une entité qui comprend également la marque Lada, Dacia accroîtra son efficacité et sa compétitivité pour conquérir de nouveaux marchés et développer de nouveaux produits.

En plus des nouvelles Sandero et Logan, 2021 se prépare à accueillir Spring, la citadine 100 % électrique la plus abordable d’Europe. Plusieurs nouveaux modèles doivent également voir le jour d’ici 2025 dont un SUV appartenant au segment C, préfiguré par Bigster Concept. Fidèle aux valeurs de simplicité et d’authenticité qui ont fait le succès de la marque, il sera proposé au prix d’un véhicule du segment inférieur.

Dacia Spring
Dacia Spring

Alpine

Alpine : 100 % sport, 100 % électrique

Alpine « nouvelle génération » concentre tout l’esprit « sport » du Groupe Renault en regroupant, sous une même bannière, Alpine, Renault Sport Cars (RSC) et ses emblématiques voitures de sport comme la R5 Turbo et la Clio V6, et Renault Sport Racing (RSR) avec son écurie de Formule 1. Cette nouvelle entité combine ainsi excellence technologique, savoir-faire et passion de la course pour offrir à des clients passionnés et exigeants des voitures de sport innovantes, authentiques et exclusives.

Le plan produit Alpine compte trois nouveaux modèles 100 % électriques bénéficiant des technologies de pointe de la F1 : une compacte sportive (segment B), un crossover sportif (segment C) et la remplaçante de l’A110 développée en partenariat avec Lotus.

Inscrite dans son histoire et dans son ADN, la compétition reste au cœur des projets d’Alpine, avec la F1 comme figure de proue. En entrant dans le club très exclusif des écuries d’usine, l’équipe F1 Alpine affrontera dès 2021 les noms les plus prestigieux de l’industrie automobile.

Alpine A521
Alpine A521

Mobilize

Mobilize : le service au-delà de l’automobile

Dernière brique de la nouvelle stratégie du Groupe Renault, Mobilize est dédiée aux services de mobilité, d’énergie et de données. Engagée pour une mobilité plus durable, elle vise à accompagner le changement de logique qui passe de la propriété individuelle à l’usage selon les besoins. Son principal objectif ? L’allongement du temps d’utilisation et du cycle de vie des véhicules – et de leurs composants –, grâce à l’autopartage, la réutilisation et le recyclage, dans l’esprit de l’économie circulaire.

Pour y parvenir, Mobilize a développé une offre de service unique. Cela commence par une gamme de véhicules dédiés – EZ-1 Prototype en tête – 100 % électriques, répondant à différents besoins – transport avec chauffeur, autopartage, livraison du dernier kilomètre et transport à la demande – et conçus pour un usage intensif. La nouvelle entité s’attèle également au financement, avec de nouvelles solutions plus flexibles comme l’abonnement, le leasing ou le paiement à l’usage. Les services concernant les données et l’intelligence artificielle doivent conduire, notamment, à l’augmentation du taux d’utilisation des véhicules grâce à des algorithmes et des logiciels de plus en plus performants. La Re-Factory de Flins, enfin, assurera l’entretien et le recyclage des véhicules partagés. Mobilize s’engage aussi pour la transition énergétique en soutenant le développement d’écosystèmes énergétiques vertueux avec les solutions de charge intelligentes et des solutions de stockage stationnaire d’énergie grâce aux batteries de seconde vie.

Mobilize
Mobilize et le EZ-1 Prototype

Plus qu’une nouvelle orientation stratégique, le groupe Renault a donc bien entamé une révolution pour être en phase avec les besoins et les défis de l’époque et proposer des véhicules et des solutions qui définiront la mobilité de demain.

 

 

Copyrights : Olivier Martin-Gambier, Groupe Renault – Direction Design

Articles les plus lus