Toujours plus de trajets électrifiés : les véhicules hybrides Renault

Publié par le 26.05.2021 - 5 min

Depuis 2020, Renault intègre la motorisation hybride à son offre. Les modèles qui en bénéficient (Captur E-TECH Plug-in, Mégane E-TECH Plug-in, Clio E-TECH) proposent une nouvelle façon de vivre la mobilité en réduisant la consommation de carburant et l’impact environnemental de la filière automobile. Retour sur l’histoire de son développement, sur la gamme actuelle et le futur de cette motorisation.

Les véhicules Renault hybrides : un peu d’histoire

La motorisation hybride, un savoir-faire acquis en Formule 1

En 2013, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) annonce aux écuries de Formule 1 sa volonté de faire basculer la discipline dans l’ère de l’efficacité énergétique. Un nouveau règlement est édicté, obligeant désormais les motoristes à développer des propulsions hybrides intégrant un système de récupération d’énergie. 

L’équipe Renault Sport conçoit alors un groupe motopropulseur dédié à ces F1. L’écurie s’appuie sur le savoir-faire d’une équipe mixte : les ingénieurs spécialisés dans le domaine du véhicule électrique sont venus renforcer les rangs de Renault Sport dès 2011. Une boîte de vitesses d’un nouveau genre, un système inédit de gestion de l’énergie et un dispositif d’optimisation de la récupération d’énergie au freinage et à l’échappement, intègrent ainsi ces monoplaces.

Une expertise hybride développée sur les véhicules de série

En 2014, alors que les premières F1 hybrides motorisées par Renault concourent au championnat du monde, le constructeur dévoile Eolab, un concept car hybride rechargeable qui préfigure les pistes technologiques à venir pour les véhicules de série. Une centaine d’innovations brevetées liées à la motorisation, ainsi qu’à la récupération d’énergie au freinage et à la décélération, ont émergé sur ce modèle de démonstration, remarquable par sa consommation allégée et ses émissions de CO2 ainsi limitées.

Depuis ce premier concept car, et en parallèle de sa montée en puissance dans le domaine des voitures 100 % électriques, Renault Group a développé de nombreuses innovations brevetées pour proposer une gamme hybride complète baptisée « E-TECH ». Cette dernière se fonde sur plusieurs technologies majeures : la boîte de vitesses à crabot (sans embrayage) qui lisse l’accélération et permet d’apporter du couple immédiatement en cas de sollicitation de l’accélérateur par exemple, ou encore le démarreur haute tension (High-Voltage Starter Generator) qui offre un démarrage 100 % électrique fluide sur les versions hybrides ou hybrides rechargeables

 

véhicules hybrides Renault E-TECH

La gamme Renault hybride en un coup d’œil

Renault Clio E-TECH hybrid

Pensée pour être une véritable « citadine économique », Clio E-TECH hybrid peut aisément bénéficier d’une propulsion 100 % électrique pendant 80 % de ses temps de trajet urbains. Plaisir de conduite et réduction de la consommation de carburant (jusqu’à moins 40 %) en sont les principaux atouts.
Cette toute première version hybride de la gamme Renault démontre le comportement routier dynamique de ce type de motorisation. Deux moteurs électriques, une boîte automatique et 140 chevaux de puissance lui offrent une accélération franche et des démarrages très rapides.

Renault Captur E-TECH Plug-in hybrid

Le crossover de Renault a adopté une nouvelle motorisation en 2020 avec la commercialisation de Captur E-TECH Plug-in hybrid. Dans la continuité du concept car Eolab, ce modèle ajoute une prise de recharge à la technologie hybride. Une batterie de 9,8 kWh assure en effet la propulsion 100 % électrique de la voiture sur près de 50 kilomètres en cycle mixte WLTP*.

Avec Captur E-TECH Plug-in, les deux motorisations se combinent pour inaugurer l’automobile « modulaire ». L’autonomie électrique s’utilise notamment pour les trajets quotidiens (domicile-travail par exemple), avec des recharges à domicile ou sur borne, tandis que le moteur thermique prend le relais pour les itinéraires plus longs, typiquement les départs en week-end et en vacances. Grâce à ces propriétés, cette pionnière de l’hybride rechargeable affiche une consommation record de 1,5 L/100 km, à comparer aux 5,9 L/100 km des versions thermiques.

En 2021, une version hybride classique (c’est-à-dire non rechargeable) de Captur – Captur E-TECH – sera également disponible sur le marché. Elle reprendra les caractéristiques de Clio E-TECH, notamment le moteur de 140 chevaux.

play

Renault E-tech : Le choix malin

Renault Mégane et Mégane Estate E-TECH Plug-in

Après Captur, c’est au tour de la berline Mégane et du break Mégane Estate d’adopter la motorisation E-TECH Plug-in. Avec 160 chevaux, un démarrage 100 % électrique, un mode de récupération d’énergie pouvant recharger la batterie en conduisant et, bien entendu, une réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2, cette déclinaison séduit les automobilistes à la recherche d’une voiture familiale intégrant le meilleur du thermique et de l’électrique.
D’ailleurs, sur la version hybride rechargeable, comme sur tous les véhicules E-TECH Plug-in Renault, la consommation totale du véhicule baisse de 75 % par rapport à son équivalent thermique sous réserve d’effectuer une recharge quotidienne.

Renault Arkana

En 2021, le premier modèle Renault à intégrer « nativement » les motorisations hybrides sera commercialisé… et c’est un SUV au design de coupé ! Nommé « Renault Arkana », le modèle sortira avec le groupe motopropulseur déjà présent sur Clio E-TECH. De quoi agrémenter encore la gamme de véhicules Renault à motorisation nouvelle génération.

Motorisation E-TECH hybride de Renault : de nombreuses innovations

Une Renault E-TECH ou E-TECH Plug-in embarque 150 technologies protégées par brevet. Dans ses grands principes, cette nouvelle motorisation a été pensée pour offrir une expérience hybride inédite dans laquelle l’électrique a toute sa place.

E-TECH dans la version dite « autorechargeable » par la récupération d’énergie, c’est-à-dire non rechargeable sur le réseau électrique – également nommée « hybride simple » – repose sur le couple moteur essence-double moteur électrique. Une boîte de vitesses multimode en assure l’optimisation. Trois modes, au choix, accompagnent donc le conducteur. Le mode Sport, dans lequel la partie thermique tourne en permanence, utilise la partie électrique lors des accélérations et donne un surcroît de tonicité et de performances. Pour baisser la consommation, le mode Eco s’emploie lorsque le conducteur souhaite que la boîte privilégie le mode 100 % électrique quand c’est possible. Et le mode My Sense combine les deux modes pour offrir un équilibre.

Sur l’ensemble des véhicules E-TECH et E-TECH Plug-in, la récupération d’énergie a fait l’objet d’un soin tout particulier. L’énergie produite par les roues à chaque décélération ou freinage est convertie en électricité. Le mode B, présent sur le sélecteur de la boîte automatique, accentue cette récupération en jouant sur la résistance du frein moteur : le conducteur relâche la pédale d’accélérateur et entraîne le freinage régénératif dans cette configuration. Pour les automobilistes, cet aménagement procure une nouvelle expérience de conduite, particulièrement adaptée à la ville. Sur les modèles Captur et Arkana, un levier de vitesse spécifique, l’e-Shifter, permet de basculer sur ce mode très rapidement, et ainsi d’adapter la décélération aux conditions de circulations en un clin d’œil. 

Autant de possibilités offertes par l’architecture en « série parallèle » sur laquelle est construite l’ensemble de la gamme E-TECH : les moteurs électriques et thermiques sont combinés de manière à offrir le meilleur comportement possible suivant l’usage souhaité par le conducteur.

play

Essai Renault Clio E-TECH Hybrid 2020

L’avenir de la gamme hybride Renault

Conformément aux normes européennes de réduction des émissions, et dans l’optique d’offrir aux conducteurs un véhicule adapté à chacun de leurs usages, Renault multiplie les voitures à motorisation électrifiée au sein de sa gamme. Des modèles E-TECH hybrid et E-TECH Plug-in hybrid inédits devraient donc voir le jour dans les prochains mois dans le cadre de l’électrification globale de la gamme Renault !

D’ici à 2022, le SUV Kadjar II accueillera un modèle E-TECH hybrid et une déclinaison E-TECH Plug-in hybrid à l’instar de Renault Arkana, disponible dans les deux modes hybrides. Après le break, la version berline de Mégane adopte elle aussi la motorisation hybride rechargeable. Du côté des moteurs, une déclinaison hybride rechargeable de plus de 200 chevaux sera également ajoutée au catalogue. Cette ligne « performance » viendra compléter encore l’offre Renault pour que tous les conducteurs trouvent dans la gamme un véhicule et une motorisation adaptés à leurs usages.

 

* WLTP : Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure. Le cycle WLTP normalisé se compose de 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets périurbains et 18 % de trajets sur autoroute.

Copyrights : PICCININI Roberto

Articles les plus lus