Tout savoir sur les normes européennes d’émission

Publié par le 09.03.2020 - 3 min

En janvier 2020, une nouvelle version des normes européennes d’émission – aussi appelées « normes Euro » – entre en vigueur. Comment ces normes sont-elles déterminées ? Et comment savoir à quelle norme est soumis son véhicule ?

Qu’est-ce qu’une norme européenne d’émission ?

Introduites pour la première fois en 1992, les normes européennes d’émission, dites « normes Euro » définissent les niveaux de consommation et fixent les limites maximales de rejets polluants des véhicules. Initiées par l’Union Européenne, qui les réévalue très régulièrement, ces normes deviennent toujours plus exigeantes dans un souci écologique. Chaque nouvelle version appose son indice chiffré derrière le mot Euro, soit « Euro 1 » pour la première édition jusqu’à Euro 6, effective depuis le 1er janvier 2020.

Les tests WLTP plus complets, plus précis

play

WLTP

Les procédures d’homologation étaient jusque-là déterminées selon le cycle NEDC (New European Driving Cycle en anglais ou « Nouveau Cycle Européen de Conduite »). Créé en 1973, ce scénario de conduite avait pour but d’imiter en laboratoire les conditions de conduite rencontrées sur les routes.

À la faveur d’une nouvelle révision des normes Euro en 2017, le cycle NEDC a été jugé obsolète et remplacé par les nouvelles procédure WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures ou « procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers »).

Les conditions d’essai WLTP sont plus strictes et complétées par des tests de roulage réel appelés RDE (Real Driving Emissions). Ils se font sur route et prennent en compte des conditions de circulation plus variées et des styles de conduites plus larges. Les tests en laboratoire sont ensuite comparés aux résultats en conditions de conduite réelle afin de déterminer un facteur de conformité moyen, soit la une valeur à ne pas dépasser en usage client. Ces scénarios s’avèrent également beaucoup plus efficaces pour mesurer l’autonomie des voitures électriques.

Comment connaître la norme Euro de son véhicule ?

Renault ZOE

La norme Euro d’un véhicule dépend essentiellement d’un facteur : l’âge de la voiture. Pour tout savoir sur la norme Euro à laquelle elle est soumise, il suffit de se référer au certificat d’immatriculation de son véhicule (« carte grise » en France, « UK registration certificate » au Royaume-Uni, « Carta di Circolazione » en Italie, etc.).

La norme Euro entraîne dans les pays de l’Union Européenne des interdictions de circuler sur certaines zones, appelées ZFE (Zone à Faible Émission), pendant certaines périodes ou en permanence. Ainsi, en France par exemple, la norme Euro est liée à la classification Crit’air selon que le véhicule soit plus ou moins polluant. Lors des périodes de circulation alternée et différenciée, il est interdit de circuler si sa voiture ne possède pas le bon certificat. Évidemment les véhicules électriques, bénéficiant d’une certification spéciale, sont autorisés à circuler dans ces cas-là. Pour savoir quelle est la classification Crit’Air de votre véhicule et la commander, rendez-vous sur le site officiel.

En Belgique, les véhicules sans norme Euro adaptée sont bannis de la région de Bruxelles. Tout comme à Londres, où des zones ZFE, appelées « ULEZ » (Ultra Low Emission Zone) n’accueillent plus les véhicules – et cela 365 jours par an – ne possédant pas la dernière norme Euro en vigueur. Néanmoins, après le Brexit, les normes seront peut-être évaluées différemment dans le pays.

 

Copyrights : martin-dm, OHM, Frithjof, Frithjof Ohm INCL. Pretzsch

Articles les plus lus