Véhicule électrique : Renault fait la course en tête en France

Publié par le 26.02.2019 - 3 min

Renault a franchi le 26 février le cap symbolique des 100 000 véhicules électriques immatriculés en France. Avec plus de 1 500 exemplaires vendus sur le seul début d’année 2019, c’est ZOE qui incarne le mieux l’attrait toujours croissant des Français pour la voiture électrique. Ce résultat intervient alors que le Groupe Renault a déjà dépassé la barre des 200 000 véhicules électriques commercialisés en Europe.

En 2012, Renault confirme son statut de pionnier de la voiture électrique avec le lancement d’une petite citadine aux lignes mutines. ZOE s’impose très vite comme le fer de lance de la voiture électrique sur le marché français. Elle enregistre plus de 5 000 immatriculations dès sa première année complète de commercialisation en 2013. Pourtant, à cette époque, tous les conducteurs n’avaient pas encore conscience des nombreux atouts de la voiture électrique, que ce soit en termes d’économie, d’agrément ou de confort. Et les infrastructures de recharge étaient encore peu nombreuses sur la voie publique !

Courbe des ventes de véhicules électriques Renault en France

Renault Z.E. : une gamme adaptée à tous les usages

Après six ans et plusieurs évolutions techniques significatives comme la généralisation des batteries Z.E. 40 ou l’introduction du moteur R110, ZOE est plus que jamais numéro un des ventes de voitures électriques en France. Elle totalise plus de 17 000 ventes en 2018 et le mois de janvier 2019 confirme la tendance. 1 496 ZOE ont été immatriculées sur le 1er mois de l’année, soit la moitié des ventes de voitures électriques dans l’hexagone sur la période, toutes marques confondues. Belle reconnaissance pour une voiture entièrement conçue et fabriquée en France !

Ce succès s’ajoute à celui des autres véhicules électriques du Groupe pour lui faire franchir le seuil des 100 000 immatriculations sur son marché domestique. Le cap est atteint le 26 février 2019.
Ce sont donc aujourd’hui plus de 100 000 conducteurs français qui sillonnent les routes de l’Hexagone au volant d’une voiture électrique signée Renault ! Dans le détail, on compte plus de 67 000 ZOE en circulation mais aussi plus de 21 000 Kangoo Z.E. et près de 6 000 exemplaires du quadricycle urbain Twizy.

Cette étape symbolique survient quelques mois après que Renault ait réaffirmé son engagement industriel en France, 3e marché pour le véhicule électrique en Europe. Le Groupe annonçait, en effet, à l’été 2018, un investissement de plus d’un milliard d’euros visant à y développer et renforcer ses ressources mobilisées autour du véhicule électrique.

Des véhicules électriques conçus et fabriqués en France

L’usine de Flins, située près de Paris, où 60 000 ZOE sont déjà assemblées chaque année, verra par exemple sa capacité de production doubler pour atteindre 120 000 véhicules par an. En parallèle, elle accueillera les lignes d’assemblage destinées à une nouvelle plateforme définie en 2019.
De son côté, l’usine de Cléon, en Normandie, triplera le rythme de fabrication des moteurs électriques signés Renault, avec l’ambition d’atteindre 240 000 unités produites par an. Elle élaborera dans le même temps le futur groupe motopropulseur prévu pour 2021.
Le site de Douai, dans le département du Nord, concentrera une partie de ces investissements au profit de la future plateforme industrielle électrique de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Ensemble, ces ressources contribueront aux objectifs affichés par Renault dans son plan stratégique Drive the Future : proposer un catalogue de 8 voitures électriques à horizon 2022.

Copyright : Renault Communication

Articles les plus lus