Quelle identité sonore pour les voitures électriques ?

Publié par le 27.06.2018 - 5 min

Avec l’apparition des véhicules électriques, le métier de designer sonore a été créé au sein même du Groupe Renault. Car concevoir une signature acoustique exige expertise et savoir-faire. Le résultat ? Un son de voiture électrique reconnaissable entre mille, assurant la sécurité des automobilistes et des piétons, et agréable à l’oreille.

La signature sonore de la Renault ZOE

La Renault ZOE dispose du système Z.E. Voice pour lequel un petit haut-parleur est placé proche du moteur. Une sonorité identitaire et innovante évoquant le déplacement du véhicule est ainsi diffusée. Trois sons sont disponibles, un « clinquant », un « neutre » et un « sportif » que le conducteur peut choisir via une commande de son tableau de bord.

Ce projet de design sonore a été piloté par les ingénieurs et designers Renault, en partenariat avec l’IRCAM (Institut de recherche et coordination acoustique/musique). Objectif ? Créer des sons détectables tout en étant agréables. Un challenge que l’équipe a relevé en s’inspirant des sons de l’imaginaire collectif, tels que ceux des films de science-fiction et d’anticipation (THX 1138Bienvenue à GattacaLe Cinquième Élément). Pour ce faire, le compositeur de musique contemporaine, Andrea Cera, a été sollicité pour créer des sons complexes, dont les fréquences peuvent émerger même dans le grand bruit de la ville.

L’ambiance sonore de la Renault ZOE

Même si la Renault ZOE possède des sons extérieurs d’avertissement, elle demeure tout de même largement plus silencieuse qu’une voiture à moteur thermique. Un détail important quand il s’agit de concevoir les prestations acoustiques du système audio intérieur.

En 2017, Renault a donc décidé de lancer une édition limitée, ZOE Edition One Bose, en partenariat avec le spécialiste du son, Bose. Pour profiter de cette qualité sonore, six haut-parleurs et un caisson de basse ont été placés à l’intérieur de l’habitacle, diffusant un son pur et riche en basses.

Une réglementation européenne sur les avertisseurs sonores

Les voitures électriques ont cet avantage d’être silencieuses, ce qui est aussi agréable pour le conducteur que pour les habitants des villes soumis à une forte pollution sonore. Cette absence de bruit pourrait néanmoins rendre le véhicule trop discret dans certaines situations pour les piétons qui ne l’entendent pas arriver, en particulier les personnes sourdes et malentendantes.

Différents travaux menés par la Commission Européenne, dont le projet eVADER (Electric Vehicle Alert for Detection and Emergency Response), ont souligné l’importance de systèmes d’avertissement acoustique du véhicule (AVAS) afin de diminuer les risques d’accident. Ainsi, une réglementation relative à l’harmonisation des AVAS sur tous les véhicules électriques et hybrides entrera en vigueur en 2019, et concernera tous ceux produits à partir de 2021.

Les véhicules électriques Renault répondent déjà à ces futures normes. Pionnier dans la définition des alertes sonores pour véhicules électriques, Renault a piloté plusieurs groupes de travail sur le sujet, dans le cadre de sa participation au consortium eVADER.

Articles les plus lus