play Lire la vidéo

Vidéo : La récupération d’énergie, maillon clé de l’éco-conduite

Publié par le 29.11.2018 - 2 min

Le freinage récupératif et les pratiques liées à l’éco-conduite augmentent de façon substantielle l’autonomie d’une voiture électrique.

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : la célèbre maxime attribuée à Lavoisier prend tout son sens dans le monde de la voiture électrique. Un exemple ? Le freinage récupératif ! Lorsque le conducteur d’une voiture électrique Renault lève le pied de la pédale d’accélérateur ou appuie sur le frein, le moteur utilise l’énergie cinétique issue de la décélération pour générer du courant électrique qui va recharger la batterie.
Apprendre à récupérer toujours mieux cette énergie consommée est l’une des clés de l’éco-conduite, cet ensemble de bonnes pratiques grâce auxquelles on apprend à rouler plus intelligemment pour aller plus loin.

Encourager une conduite souple et économique

Au quotidien, le tableau de bord de la Renault ZOE renseigne en temps réel le conducteur sur son style de conduite et son efficacité en termes de consommation énergétique. En évitant les accélérations brutales et en anticipant les freinages, on garde l’indicateur au vert, signe d’une conduite économique. En cas de besoin, le mode ECO se charge d’optimiser l’accélération, la vitesse de croisière ou les phases de freinage pour accentuer encore les bénéfices en termes d’autonomie. De quoi patienter sereinement jusqu’à l’avènement des pistes à induction qui permettront demain de recharger sa batterie en roulant !

Articles les plus lus