play Lire la vidéo

Vidéo : les deux vies de la batterie

Publié par le 05.03.2020 - 2 min

On dit des chats qu’ils ont neuf vies, la batterie du véhicule électrique en compte pour sa part deux, et les principaux matériaux qui la composent encore plus. Elle connaît une première vie automobile, puis une seconde dédiée à d’autres usages tels que le stockage stationnaire d’énergie électrique, avant d’être enfin recyclée. Petit guide de l’économie circulaire de la batterie.

La vie automobile

L’usage automobile est la principale raison d’être de la batterie d’un véhicule électrique. Cette première vie à l’intérieur du véhicule peut s’étendre sur plus de 15 ans selon le type de batterie, l’usage et la durée de vie du véhicule lui-même. Ce sont ses plus belles années !

La technologie s’améliorant continuellement, les batteries deviennent de plus en plus performantes. Aujourd’hui, il est même possible de paramétrer la recharge pour qu’elle tienne compte de données inhérentes au réseau électrique : elle se déclenche quand la demande en énergie est inférieure à l’offre, et s’interrompt lors des pics de demande. Cette recharge intelligente évite ainsi de surcharger le réseau et favorise l’utilisation d’une électricité moins chère et moins carbonée.

Demain, la recharge bidirectionnelle complètera les avantages de la recharge intelligente avec la possibilité de stocker l’électricité lors des heures creuses ou des pics de production d’énergies renouvelables, et de la réinjecter dans le réseau lors des pics de consommation. Relié au réseau électrique, le véhicule peut en effet être utilisé comme capacité de stockage d’énergie électrique pour pallier l’intermittence des énergies renouvelables qui produisent de l’électricité (vehicle-to-grid). Il est ainsi amené à jouer un rôle important dans la régulation du réseau et dans la transition énergétique. Des expérimentations sont en cours sur l’île de Porto Santo dans l’archipel de Madère ou à Utrecht aux Pays-Bas.

La seconde vie

Dans sa seconde vie aussi, la batterie reliée au réseau électrique contribue au développement des énergies renouvelables. Une fois la batterie retirée du véhicule, on estime que sa capacité résiduelle se situe entre 60 et 75 % de sa capacité initiale : largement de quoi démarrer une nouvelle vie pour notre batterie ! Elle va notamment être utilisée pour stocker de l’énergie, particulièrement celle provenant de sources d’énergies renouvelables et intermittentes.

Dans les bâtiments par exemple, ces batteries peuvent stocker l’énergie solaire provenant de panneaux photovoltaïques le jour pour la rendre disponible en soirée, au moment où le soleil a tiré sa révérence. On appelle cela le stockage stationnaire. À titre d’exemple, en France, le Syndicat Départemental d’Energie et d’Équipement de la Vendée (SyDEV) expérimente depuis quelques mois l’utilisation en seconde vie de batteries Renault, afin de stocker l’énergie produite par des panneaux photovoltaïques placés sur le toit d’un bâtiment. Cette énergie maximise l’autonomie énergétique du bâtiment. Elle sert notamment à alimenter des bornes de recharges pour les véhicules électriques. D’autres usages sont également possibles pour ces batteries de seconde vie, comme la propulsion ou la fourniture d’énergie de bord pour des engins spéciaux. Elles peuvent ainsi alimenter des systèmes frigorifiques, électrifier du matériel de piste sur les tarmacs d’aéroports, propulser des bateaux, etc. La durée de vie de chaque batterie est ainsi potentiellement allongée de plus de 10 ans.

Clap de presque fin : le recyclage

Une fois arrivée au bout de cette seconde vie, ce n’est pas encore terminé pour la batterie. C’est l’heure du recyclage via une filière de collecte et de traitement spécifiques. Les principaux matériaux qui la composent vont être recyclés et réutilisés pour la production de produits automobiles ou dans d’autres secteurs. Objectif : limiter l’extraction de nouveaux matériaux vierges. La boucle est bouclée !

Conclusion ? La batterie du véhicule électrique s’inscrit dans une économie circulaire : sa durée de vie est augmentée, et ses usages sont diversifiés au profit de la transition énergétique avant d’être recyclée.

 

Comment l'électrique change l'automobile, l'énergie, les territoires...

Je découvre l'événement

Articles les plus lus