À Rouen, des ZOE autonomes entrent dans l’histoire

Publié par le 14.09.2018 - 3 min

C’est une première en Europe, une étape majeure dans le développement des nouveaux services de mobilité. À partir de septembre 2018, des Renault ZOE autonomes assureront un service de transport à la demande dans la métropole française.

Rouen est la première métropole européenne à expérimenter la circulation de voitures autonomes sur la voie publique. Ce projet précurseur s’inscrit dans le cadre du programme « Rouen Normandy Autonomous Lab » qui réunit partenaires publics et privés, dont le Groupe Renault.

Une application dédiée et 17 points d’arrêt

Application mobile Rouen Normandy Autonomous Lab

Lancé en octobre 2017, ce projet de véhicules autonomes assurant un service de transport en commun suscite déjà de grands espoirs. Son expérimentation est prévue jusqu’à fin 2019. Après plusieurs mois de tests, un service expérimental de mobilité électrique à la demande sur « route ouverte » sera proposé aux habitants. Via une application dédiée, ces derniers auront la possibilité d’appeler en temps réel ces taxis autonomes « nouvelle génération ».

La flotte initiale est constituée de quatre Renault ZOE. Ces véhicules autonomes et connectés intègrent toutes les contraintes de trafic habituelles, et sont disponibles sur des parcours bien précis : dix-sept points d’arrêt sont répartis sur trois boucles de dix km au sein de la technopole du Madrillet, à Saint-Étienne-du-Rouvray. Les ZOE transportent leurs occupants à une vitesse contenue en-dessous des 30 km/h.

La multimodalité porte à porte avec Renault

Intérieur Renault ZOE robot taxi Rouen Normandy Autonomous Lab

Parfait complément aux autres offres de mobilité, le parcours couvert par les Renault ZOE fait la jonction entre différentes voies exclusivement réservées aux transports en commun : un terminus de tramway et de nouvelles lignes de bus.

Les Renault ZOE autonomes, des voitures pionnières

Afin d’assurer ce service inédit sur les routes françaises, les Renault ZOE du « Rouen Normandy Autonomous Lab » sont un concentré de technologies. Le Groupe Renault et Transdev ont équipé les véhicules de caméras, de scanners laser (LiDAR), d’un système GPS différentiel et d’une cartographie HD garantissant une vision à 360° et une localisation précise. La voirie est aussi équipée de capteurs en contact permanent avec les véhicules autonomes. Les véhicules sont ainsi connectés aux infrastructures et à l’environnement.

Le contrôle humain est, lui, assuré par le poste de commandement central des transports en commun de Rouen qui supervise tous les trajets. Enfin, ainsi que l’impose la législation, les Renault ZOE autonomes conservent un volant : la garantie de pouvoir reprendre le contrôle du véhicule à tout moment. D’ailleurs, pendant cette première phase d’expérimentation, un superviseur pouvant intervenir en cas de nécessité restera présent dans chaque véhicule devant ce volant. Un dispositif qui perdurera jusqu’à ce que les solutions techniques soient éprouvées et les contraintes juridiques levées.

Copyright : Jean-Brice LEMAL

Articles les plus lus