A Utrecht, Renault teste la recharge bidirectionnelle

Publié par le 21.03.2019 - 3 min

Renault met en service aux Pays-Bas deux prototypes de ZOE équipés de la technologie V2G (vehicle-to-grid). Intégrés à la flotte de véhicules électriques en libre-service de l’éco-quartier d’Utrecht, ils vont permettre d’expérimenter en conditions réelles la recharge bidirectionnelle avant son déploiement à plus grande échelle.

Depuis 2016, Renault et ses partenaires développent à Utrecht des solutions de recharge intelligente visant à favoriser l’essor du véhicule électrique et le recours aux énergies renouvelables.
Aujourd’hui, le réseau électrique local progresse d’un cran en termes de flexibilité avec la mise en service de deux premiers prototypes compatibles avec la technologie vehicle-to-grid (V2G).

Reconnaissables à leur habillage spécifique, ces deux ZOE intègrent un chargeur spécialement conçu par Renault pour la recharge bidirectionnelle : il est capable de restituer au réseau une partie de l’électricité contenue dans la batterie de la voiture.

La philosophie du V2G rejoint celle du stockage stationnaire, mais ce sont les voitures elles-mêmes qui jouent le rôle d’unités de stockage d’énergie ! Elles sont en mesure de contribuer à la stabilité du réseau, en fournissant par exemple l’électricité nécessaire à la compensation d’une perturbation. Elles participent dans le même temps à l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans la consommation électrique globale.

Réinjecter l’électricité bas carbone dans le réseau

ZOE recharge bidirectionnelle Utrecht

« Avec la recharge intelligente, on sait déjà alimenter la voiture quand l’électricité est produite au meilleur prix grâce à des sources d’énergie intermittentes comme le solaire ou l’éolien. Le V2G nous permet ensuite de réinjecter cette électricité bas carbone dans le réseau en cas de besoin, quand ces sources d’approvisionnement se sont interrompues », illustre Nicolas Schottey, Directeur de Programme Nouveaux Business Énergie du Groupe Renault.

Rémunéré par l’opérateur en échange du service rendu, l’utilisateur reste bien sûr maître de l’usage de son véhicule : les échanges d’électricité se font de façon totalement transparente quand le véhicule est connecté à sa borne de recharge, en garantissant que le niveau de charge programmé sera bien atteint au moment du départ.

Recharge bidirectionnelle en courant alternatif : une première mondiale

Grâce à l’innovation développée par le Groupe Renault, les échanges entre la voiture et le réseau se font en courant alternatif, ce qui permet la mise en place de la recharge intelligente sans modification majeure au niveau des bornes de recharge. Inutile pour les localités ou les particuliers d’investir dans des bornes de recharge onéreuses.

Préparer l’avènement du V2G

ZOE We Drive Solar Utrecht

Le déploiement de ces deux premiers prototypes à Utrecht va permettre à Renault et à ses partenaires locaux de tester la technologie en conditions réelles, de façon à poser les bases d’un véritable « écosystème bidirectionnel » propice au déploiement du V2G.

« Grâce à ces prototypes, nous allons travailler de façon très concrète sur l’ensemble des aspects préalables à la mise en œuvre de cette technologie à grande échelle », confirme Nicolas Schottey. Les résultats de cette expérimentation nourriront aussi bien les réflexions techniques que les chantiers liés aux évolutions réglementaires qui encadreront demain la recharge bidirectionnelle.

Renault indique préparer le déploiement d’une quinzaine de prototypes au cours des prochains mois dans plusieurs pays européens, pour étendre cette phase de tests à d’autres partenaires. Certaines de ces ZOE rejoindront par exemple l’écosystème électrique intelligent développé à Porto Santo.

Copyrights : Renault Pays-Bas

Articles les plus lus