play Lire la vidéo

Des ZOE autonomes expérimentées in vivo au cœur du pôle d’innovation de Paris-Saclay

Publié par le 15.05.2019 - 3 min

Dans la continuité du programme « Rouen Normandy Autonomous Lab », voici « Paris-Saclay Autonomous Lab ». Le Groupe Renault met trois prototypes ZOE Cab en expérimentation sur le campus urbain de Paris-Saclay (à 20 km au Sud de Paris). Objectifs pour le constructeur français ? Approfondir sa connaissance des mobilités autonomes et améliorer toujours plus l’expérience de l’utilisateur. La mobilité électrique et partagée est déjà une réalité bien visible dans de nombreuses villes d’Europe, notamment grâce à Renault, leader du secteur. Le Groupe y ajoute désormais la dimension « voiture autonome ».

Le premier bilan sur l’expérimentation de voitures électriques autonomes conduite à l’échelle de l’agglomération rouennaise par Renault et ses partenaires est plus que positif. Depuis son lancement dans le cadre du programme Rouen Normandy Autonomous Lab inauguré le 26 juin 2018, les Renault ZOE autonomes et partagées y ont déjà parcouru plus de 3 000 Km, à 30 km/h dans le flux de la circulation. Le bon fonctionnement des véhicules, les premières connexions à l’infrastructure, la mise en place de la supervision, ainsi que la satisfaction des utilisateurs panelistes et l’engouement de la métropole normande sont autant d’éléments encourageants pour la suite.

« À Rouen, nous avons mis en place ce que nous avions imaginé en 2017. Les premiers utilisateurs du service se sont montrés enthousiastes et les sondages qui ont été menés n’ont révélé aucun frein ni appréhension particulière. L’expérimentation se poursuit. Avec les autorisations ministérielles nécessaires obtenues en avril 2019, nous venons de démarrer les premiers roulages en mode autonome sur le troisième itinéraire reliant le Technopôle du Madrillet au Zénith de Rouen », annonce Patrick Vergelas, Directeur des Services de Mobilités du Groupe Renault.

Alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Aujourd’hui, le Groupe Renault décide de franchir une étape de plus en matière de mobilité urbaine. Un nouveau service de voitures à la demande, électriques et autonomes, permet d’expérimenter le déplacement de « point à point » sur le campus urbain de Paris-Saclay.

Une nouvelle étape dans le développement de véhicules électriques autonomes et connectés

Application mobile ZOE Cab
À Rouen, à l’image d’un itinéraire de bus, les véhicules électriques autonomes suivent un circuit tracé, et marquent des arrêts à des points précis. Pour se rendre à leur destination, les utilisateurs doivent passer par toutes les stations entre leur point de prise en charge et leur point d’arrivée.

A Paris-Saclay en revanche, les Renault ZOE Cab autonomes effectuent des trajets dits de « point à point », pour permettre aux usagers de rejoindre directement leur destination en utilisant l’itinéraire le plus rapide.
Ce système est parfaitement adapté au vaste pôle d’activité de Paris-Saclay, situé à la fois sur les départements de l’Essonne et des Yvelines. Représentant quelque 265 000 emplois, Paris-Saclay accueille notamment trois universités, neuf grandes écoles et sept organismes de recherche, figurant parmi les huit principaux clusters mondiaux de l’innovation.

Les prototypes de ZOE Cab mis en expérimentation, développés spécialement pour ces usages, ont été pensés pour délivrer un service de mobilité à la demande, autonome et partagé. Ils offrent ainsi différents types de portes pour faciliter l’accès à l’habitacle, différentes configurations de sièges – notamment avec un passager avant dos à la route, formant une cabine partagée entre plusieurs usagers -, un écran d’interface pour s’assurer que tout le monde boucle sa ceinture avant le départ et proposer différents services à bord, etc.

play

Lire la vidéo

Avec le service expérimental du programme « Paris-Saclay Autonomous Lab », le Groupe Renault et ses partenaires mettent en place une desserte fine d’un territoire. Le maillage géographique du campus est assuré grâce à 13 points de montée et de descente du véhicule. Ils sont choisis à proximité immédiate des lieux fortement fréquentés, ne nécessitent jamais plus de 300 mètres de marche pour les rallier, et leur localisation ne gêne pas la circulation des autres usagers de la route.
Après avoir commandé son déplacement via une application Marcel dédiée, l’utilisateur se rend à pied au point de rencontre indiqué. La ZOE Cab arrive et le conduit, de manière autonome, au point de desserte le plus proche de sa destination, par le trajet le plus direct disponible, sans suivre un parcours préétabli. Si besoin, la voiture s’arrête en chemin pour prendre en charge un autre passager pour effectuer tout ou partie du même trajet.

« Électrique, à la demande, partagé, mutualisé… ce service expérimental du programme « Paris-Saclay Autonomous Lab » est une solution de mobilité particulièrement aboutie, pour une mobilité plus fluide, plus respectueuse de l’environnement, afin de rendre la ville plus agréable et plus efficace », conclut Patrick Vergelas.

 
Électrique, à la demande, partagé, mutualisé… ce service expérimental du programme « Paris-Saclay Autonomous Lab » est une solution de mobilité particulièrement aboutie.
Patrick Vergelas Directeur des Services de Mobilités, Groupe Renault

Un futur de plus en plus proche

ZOE Cab en circulation
Grâce à cette expérimentation, étudiants, professeurs ou simples visiteurs du campus auront à partir de l’autome 2019 la possibilité de se déplacer sur le plateau de Paris-Saclay en véhicules électriques autonomes… Mais ça n’est qu’un début !

« Paris-Saclay Autonomous Lab a pour objectif de définir les conditions de déploiement d’un service de mobilité autonome à une plus large échelle », déclare Patrick Vergelas.

Via sa stratégie « Drive the Futur », le Groupe Renault ambitionne de devenir opérateur d’une mobilité autonome, électrique et partagée, à horizon 2022. A Paris-Saclay, le constructeur français écrit un nouveau chapitre de cette stratégie, tout en complétant son expertise dans le domaine.

Copyrights : Jean-Brice Lemal, PLANIMONTEUR, François SUSSET

Articles les plus lus