Le Groupe Renault, un acteur engagé dans les nouvelles mobilités durables

Publié par le 18.09.2019 - 5 min

Pionnier du véhicule électrique en Europe avec 10 ans d’expérience et leader dans les services d’autopartage électrique avec une flotte de plus de 7 000 véhicules électriques dans près de 20 grandes villes européennes, le Groupe Renault s’inscrit pleinement dans la démarche d’adoption de modes de déplacement plus respectueux de l’environnement mise en avant lors de la Semaine européenne de la mobilité. Et voit plus loin, avec l’arrivée prochaine sur le marché d’un modèle électrique à bas coût.

Organisée chaque année en septembre, la Semaine européenne de la mobilité (SEM) a pour objectif d’inciter les citoyens et les collectivités, dans de nombreux pays européens, à adopter une démarche éco-citoyenne pérenne en optant pour des modes de déplacements -notamment urbains- plus respectueux de l’environnement.

Parmi eux, la mobilité électrique et la mobilité électrique partagée s’imposent de manière plus large comme des enjeux majeurs de l’automobile au 21ème siècle. Orienté depuis toujours vers ses clients et leur mode de vie, le Groupe Renault a compris très tôt cette évolution. Il a lancé une gamme complète de véhicules électriques dès 2012, a su adapter ses organisations et s’investir dans le développement de services d’autopartage.

Leader du véhicule électrique en Europe

En 2018, Le Groupe Renault est resté leader du véhicule électrique en Europe pour la quatrième année consécutive. Sur le premier semestre 2019, ZOE a vu ses volumes croitre de 44,4% (25 041 véhicules) et Kangoo Z.E. de 30,7% (4 653 véhicules). Aujourd’hui en Europe, un modèle électrique sur trois est une Renault ZOE !

2019 est l’année du renouvellement pour ZOE, avec une troisième génération disposant d’une batterie de 52 kWh qui augmente son rayon d’action de +25% : jusqu’à 395 km en cycle WLTP*. Elle se veut également plus douce avec l’environnement. Sur la finition Zen, elle bénéficie d’une sellerie et d’un bandeau de planche de bord dont le tissu provient à 100% du recyclage de chutes de tissus, de ceintures de sécurité et de bouteilles en plastique. De quoi séduire les particuliers et les entreprises, mais aussi les clients et les opérateurs de services d’autopartage.

Leader de la mobilité électrique partagée

Car les véhicules électriques -ZOE en tête- sont au cœur de la stratégie du Groupe Renault destinée à contribuer activement à l’évolution des villes, en leur apportant de nouvelles solutions de mobilité pour tous. Il est le leader de la mobilité électrique partagée avec plus de 7 000 véhicules électriques disponibles en Europe grâce à des partenariats solides dans une vingtaine de grandes villes comme Paris, Madrid, Amsterdam, Copenhague ou encore Bologne. Ses services Moov’in.Paris, Zity ou bien encore Renault Mobility, mais aussi le service de transport à la demande Marcel couvrent un vaste champ de solutions partagées et écoresponsables.

Aller plus loin

Fidèle à sa vision d’une mobilité durable pour tous, aujourd’hui et demain, le Groupe Renault s’engage à faire baisser les coûts de la mobilité électrique, aussi bien pour les personnes qui souhaitent acquérir une voiture électrique que pour le déploiement des mobilités partagées. C’est pourquoi il proposera bientôt une version adaptée aux usages européens – et notamment à l’autopartage – de K-ZE, commercialisé en Chine depuis le 5 septembre.

Semaine Européenne de la mobilité

Organisée chaque année, la Semaine européenne de la mobilité vit du 16 au 22 septembre 2019 sa 18e édition. Cette année, elle met à l’honneur les avantages de la marche à pied et du vélo en toute sécurité avec son appel à l’action « Marchons ensemble ! ».

Elle intervient quelques semaines après l’entrée en vigueur le 1er juillet 2019 d’une nouvelle législation de l’Union Européenne pour garantir la sécurité des piétons et des cyclistes. Celle-ci rend obligatoire l’installation d’un « système d’avertissement acoustique du véhicule », ou AVAS (Acoustic Vehicle Alert System) sur les véhicules électriques. Ceux-ci présentent en effet la vertu de rouler silencieusement, avec l’effet pervers de ne pas toujours être entendus par les autres utilisateurs de la chaussée.

Le Groupe Renault avait pris les devants en dotant, dès 2014, la ZOE d’un petit haut-parleur pour diffuser des sons d’avertissement. Le conducteur peut sélectionner trois bruits et leur tonalité varie avec la vitesse afin que passants et cyclistes puissent rapidement identifier si le véhicule accélère ou ralentit. Le son se désactive au-delà de 30 km/h, vitesse à laquelle le bruit émis par les pneumatiques ou l’écoulement de l’air le long de la carrosserie suffit à signaler la présence du véhicule.

 

* Autonomie WLTP (Worldwide Harmonized Light vehicles Test Procedure, cycle normalisé : 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets péri-urbains, 18 % de trajets sur autoroute), pour la version ZOE Life.

Copyrights : ENGELSMAN Kevin, OHM Frithjof, Agence: Frithjof Ohm INCL. Pretzsch, MARTIN-GAMBIER, Olivier, Agence: China Mandarin

Articles les plus lus