Les pays champions de la mobilité électrique

Publié par le 18.12.2018 - 5 min

Comme toute technologie de rupture, la mobilité électrique a dû, au départ, faire face au scepticisme. Mais ce temps est révolu. Avec la voiture électrique, l’industrie automobile entame une nouvelle ère, aidée en cela par un environnement favorable. Les conducteurs adoptent de plus en plus ce mode de transport innovant et les pouvoirs publics, conscients des enjeux environnementaux actuels, entendent plus que jamais les y encourager. La preuve par cinq.

#1

La Norvège à l’avant-garde

Ferry Norvège

À l’évocation du pays scandinave, un chiffre revient souvent : plus de la moitié des voiture neuves vendues sont électrifiées (hybrides ou 100 % électriques). Ce taux, bien au-dessus des autres pays, fait de la Norvège une nation pionnière de la mobilité électrique. Un tel niveau d’électrification du transport routier s’explique, entre autres, par une politique publique volontariste, combinaison de déductions fiscales, d’aides à l’achat et d’autres avantages divers tels la gratuité des parkings et des recharges, le ferry offert, l’accès aux voies réservées aux bus, etc. 

Le taux de pénétration du véhicule électrique est si important qu’Oslo envisage d’ores et déjà de vendre uniquement des voitures à énergie nouvelle dès 2025.

#2

La Chine en pole-position

Quartier des affaires Pékin

C’est tout simplement le plus gros marché mondial pour l’électromobilité. Avec environ 650 000 immatriculations enregistrées en 2017, la Chine rassemble près d’un tiers du nombre total de voitures électriques dans le monde. Le géant asiatique a ainsi dépassé les USA depuis 2014 et vise les 7 millions de véhicules électriques en circulation dès 2025. Ce qui représenterait, selon les mêmes prévisions, pas moins d’un cinquième des voitures immatriculées dans tout le pays. Afin de se donner les moyens de ses ambitions, Pékin a récemment imposé un quota strict de ventes de voitures à énergie nouvelle. Ainsi, dès 2019, les véhicules électriques et les hybrides devront représenter 10 % des ventes totales de voitures neuves. Un virage décisif qui booste un marché déjà en forte croissance partout dans le monde.

#3

La France en pleine dynamique

Route campagne française

La France fait partie des pays où la pénétration de l’électricité dans la mobilité est l’une des plus élevées au monde. Depuis 2012, son parc de voitures électriques a ainsi été multiplié par plus de dix et dépasse largement les 100 000 immatriculations (118 770 voitures électriques enregistrées en 2017). L’essor du marché de la voiture particulière électrique est favorisé par les dispositifs d’aide à l’achat mais aussi grâce au déploiement important des bornes de recharge. Avec environ 23 000 bornes à disposition, le taux de couverture national est ainsi l’un des plus hauts d’Europe : environ 1 point de charge pour 7 véhicules. Ultime preuve de ce dynamisme, la présence d’acteurs industriels de premier plan, comme l’atteste le succès de la Renault ZOE, voiture électrique la plus vendue sur le marché européen, soit une voiture électrique achetée sur 5.

#4

L’Allemagne accélère

Pont Berlin rivière Spree

Si l’Allemagne a pu paraître un temps en retrait par rapport à la France et les pays d’Europe du nord, il n’en est plus rien. Le plus gros marché européen du secteur automobile s’est clairement tourné vers la mobilité électrique. En 2016, Berlin a ainsi ouvert une enveloppe d’un milliard d’euros pour soutenir l’essor de la voiture électrique (instauration d’une prime de 4 000 euros à l’achat, installation massive de bornes de recharge publiques, etc.). Depuis, le secteur fait preuve d’un dynamisme inédit : en 2017, le marché de la voiture à énergie nouvelle a ainsi plus que doublé (120 % d’augmentation). Enfin, le gouvernement a mis en place un dispositif d’aides aux entreprises de grande ampleur, dont les mesures phares sont les 50 % de crédit d’impôt pour l’achat d’un véhicule à batterie et une exonération de taxe pendant dix ans.

#5

Les Pays-Bas en situation idéale

Canal Amsterdam

Un peu plus de 90 % de la population néerlandaise vit en zones urbaines, facteur extrêmement favorable à l’essor de l’électromobilité. En effet, ces besoins de déplacement sur des courtes distances collent idéalement à l’usage du véhicule électrique. Conscient de ses atouts, le pays s’est largement engagé dans cette voie. Avec 25 300 points de recharge, les Pays-Bas détiennent ainsi le réseau de bornes le plus dense d’Europe. La croissance du parc automobile électrique est, elle aussi, positive. En témoigne la hausse de 61 % des immatriculations en 2017. Avec l’Allemagne, la Norvège et la France, la Hollande impulse donc une réelle dynamique européenne. À eux quatre, ces pays représentent environ 70 % du marché européen de la voiture électrique.

Copyrights : Adobe Stock & iStock

Articles les plus lus