Tout sur les aides à l’achat de voitures électriques au Royaume-Uni

Publié par le 17.03.2021 - 4 min

La politique environnementale britannique baptisée Road to Zero (« Destination Zéro émission » en français) connaît un regain de succès et de transparence grâce à la transition opérée par le pays en faveur des énergies renouvelables et à l'interdiction complète des ventes de véhicules à moteur à combustion interne d'ici 2030 et de véhicules électriques hybrides rechargeables d'ici 2035. Au Royaume-Uni, la question de l'avenir du véhicule électrique ne se pose plus : c'est désormais une évidence. Pour inciter les automobilistes à passer à l’électrique au plus vite, les pouvoirs publics octroient un certain nombre d'aides et de subventions au niveau local et national. Cet article présente les différents avantages financiers dont peuvent bénéficier les propriétaires de voitures électriques au Royaume-Uni.

Quelles sont les subventions accordées par le gouvernement britannique pour le développement des voitures électriques ?

Il existe deux grands programmes de subvention pour les voitures électriques au Royaume-Uni : le Plug-in Car Grant et l’Electric Vehicle Homecharge Scheme.

Le programme Plug-in Car Grant (PiCG) a été lancé en 2011 pour favoriser le développement de la mobilité à faibles émissions et faciliter l’accès à la voiture électrique au plus grand nombre. Bonne nouvelle pour les automobilistes : ce programme de subvention pour les voitures électriques devait initialement prendre fin au printemps 2020, mais il a été prolongé jusqu’en 2022-23.

Des études ont révélé que la plupart des propriétaires de véhicules électriques choisissent de recharger leur voiture à domicile. Ainsi, pour permettre à la technologie de continuer à se développer, le gouvernement britannique accorde également une subvention dédiée à la recharge des voitures électriques. Le programme baptisé Electric Vehicle Homecharge Scheme (EVHS) est une aide à l’achat et à l’installation d’une borne de recharge pour voiture électrique à domicile.

À combien s’élèvent les subventions pour les voitures électriques ?

Pour le programme PiCG, le gouvernement britannique a annoncé qu’« à partir du jeudi 12 mars [2020], les personnes faisant l’acquisition d’une voiture électrique pourront bénéficier d’une subvention allant jusqu’à 2 500 livres sterling (soit environ 2 900 euros) ». Au total, l’Office for Low Emissions (OLEV) du gouvernement britannique s’est engagé à débloquer 403 millions de livres sterling pour le programme de subvention PiCG en faveur des voitures électriques.

La subvention EVHS dédiée aux bornes de recharge domestiques pour voitures électriques représente une « contribution à hauteur de 75 % aux frais d’achat et d’installation d’une borne de recharge, dans la limite de 350 livres sterling par ménage et par véhicule éligible, pour toute installation réalisée à compter du 1er avril 2020 ». 

Quels sont les véhicules éligibles aux aides relatives aux voitures électriques ?

Voitures, camionnettes, motos, taxis et même camions : la subvention PiCG pour les voitures électriques concerne une large gamme de véhicules électriques routiers

Pour les voitures, sont éligibles les véhicules « dont les émissions de CO2 sont inférieures à 50 g/km et qui peuvent parcourir au moins 112 kilomètres sans générer la moindre émission ». Ils doivent également afficher un prix au détail recommandé inférieur à 50 000 livres sterling, TVA et frais de livraison inclus. Ce critère varie suivant les types de véhicules, y compris pour les taxis. 

Les véhicules qui ne remplissent pas tous les critères pour la subvention PiCG peuvent néanmoins prétendre à la subvention EVHS. Tous les véhicules certifiés « à très faibles émissions » par l’OLEV sont éligibles au programme Electric Vehicle Homecharge Scheme

Puis-je obtenir une subvention pour une voiture électrique d’occasion ?

Les subventions PiCG et EVHS sont valables pour les véhicules neufs, d’occasion et en location longue durée, sous réserve que les demandeurs n’aient pas déjà sollicité une aide préalable du gouvernement britannique et que le véhicule soit toujours conforme aux critères d’éligibilité. Les véhicules doivent également être immatriculés au Royaume-Uni pour pouvoir prétendre au PiCG ou à l’EVHS.

Pour le programme PiCG, les véhicules d’occasion doivent être achetés auprès de concessionnaires agréés. Le concessionnaire dépose la demande de subvention pour le compte de l’acheteur, puis déduit le montant du prix de vente du véhicule si la demande aboutit.

Pour faire une demande de subvention EVHS relative à un véhicule d’occasion, l’usager doit présenter une preuve d’achat et être mentionné comme conducteur principal. Pour les voitures louées par des entreprises ou des particuliers, le conducteur secondaire doit disposer du véhicule pendant au moins 6 mois. Comme pour la PiCG, la demande de subvention pour l’EVHS est déposée par l’entreprise chargée de l’installation. 

Le Royaume-Uni n’est pas le seul pays à proposer des subventions pour les voitures électriques d’occasion. On peut notamment citer le Clean Vehicle Assistance Program mis en œuvre en Californie, qui octroie des subventions et des financements destinés aux automobilistes qui souhaitent acheter ou louer un véhicule hybride ou électrique, neuf ou d’occasion.

panneau zones basses émissions

Quelles sont les mesures incitatives en faveur des véhicules électriques proposées au Royaume-Uni ?

Hormis les deux principales subventions pour les voitures électriques, il existe d’autres incitations financières visant à promouvoir les véhicules électriques au Royaume-Uni. 

Si vous disposez d’une voiture de fonction que vous conduisez à la fois à des fins professionnelles et privées, le fait d’opter pour la technologie électrique peut vous permettre de bénéficier d’une réduction considérable de l’impôt sur les « avantages en nature ». À compter d’avril 2020, le gouvernement britannique a modifié le mode de calcul de cette taxe afin de promouvoir les véhicules à faibles émissions, et a également instauré un taux d’avantages en nature de 0 % pour les véhicules 100 % électriques, qui sera ensuite porté à 1 % en 2021-22 et à 2 % en 2022-23. Le recours aux voitures électriques dans la sphère professionnelle est également financièrement avantageux pour l’entreprise concernée : le gouvernement britannique offre aux sociétés une indemnité de 100 % sur les dispositifs de recharge des véhicules électriques durant la première année.

Quelles sont les subventions nationales et régionales accordées aux VE ?

En Écosse, les propriétaires de véhicules électriques peuvent bénéficier d’un prêt à taux zéro jusqu’à 35 000 livres sterling lorsqu’ils achètent un VE dans le pays. En Irlande du Nord, le gouvernement octroie une aide plafonnée à 5 000 euros pour les véhicules électriques achetés à titre privé, et à 3 800 euros pour les véhicules électriques achetés à des fins commerciales. Si vous résidez à Londres ou dans ses environs, conduire un véhicule électrique vous permet de bénéficier de nombreux avantages, tels que le stationnement gratuit, la possibilité de circuler sur les voies réservées aux bus et l’accès à certaines zones réglementées.

Pour plus d’informations sur les autres mesures incitatives en vigueur, l’outil dédié Go Ultra Low Local Incentives Tool est accessible. Ce site fournit des indications locales telles que la disponibilité des bornes de recharge résidentielles, les stations de recharge pour voitures électriques installées dans les parkings et les emplacements des zones à très faibles émissions. À l’intérieur de ces zones de Londres, les véhicules à moteur à combustion interne doivent par exemple s’acquitter d’une taxe de circulation (congestion fee en anglais), alors que les véhicules électriques et hybrides autorisés peuvent y circuler gratuitement !

Les aides relatives aux voitures électriques dans le reste du monde

De nombreux pays autour du globe délaissent progressivement les subventions directes au profit de politiques réglementaires, par le biais de mandats et de normes. Un large éventail d’incitations financières est pour autant toujours à disposition des automobilistes, comme les subventions pour les voitures électriques. La Chine a ainsi récemment reconduit son régime de subventions jusqu’en 2022, et dans le même temps prolongé son mandat pour les véhicules à énergie nouvelle et ses normes d’émissions de CO2. La France, l’Allemagne et l’Italie ont quant à elles récemment adopté des dispositions comparables visant à renforcer les incitations financières ou à en instaurer de nouvelles.

 

Copyrights : xavierarnau, Alena Kravchenko

Articles les plus lus