Comment calcule-t-on l’autonomie d’une voiture électrique ?

Publié par le 24.04.2019 - 1 min

Il faut distinguer l’autonomie homologuée de l’autonomie réelle. La première est déterminée à partir de tests sur des bancs à rouleaux, suivant une procédure commune à tous les constructeurs. La deuxième est l’autonomie constatée en situation de conduite réelle.

L’autonomie réelle dépend de multiples facteurs, à des degrés divers : conditions climatiques, y compris l’ensoleillement sur votre place de parking, topologie de la route, vitesses pendant le trajet, style de conduite plus ou moins sportif, usage de la climatisation ou du chauffage, etc.
À ce titre, adopter la green attitude au volant, autrement dit une éco-conduite moins énergivore vous permettra toujours d’aller plus loin.

Et pour que l’autonomie homologuée se rapproche le plus possible de l’autonomie réelle, le nouveau protocole européen d’homologation WLTP ou Worldwide Harmonized Light Vehicle Test Procedure reproduit plus fidèlement les usages réels des conducteurs.

Copyright : Yannick BROSSARD

Articles les plus lus