Un nouveau groupe motopropulseur taillé pour l’électrique de demain

Publié par le 15.10.2020 - 3 min

Présenté lors des Renault eWays, le show-car Mégane eVision préfigure le véhicule Renault électrique de demain. Il adopte un nouveau groupe motopropulseur électrique au sein de la nouvelle plateforme CMF-EV dédiée au développement des futurs véhicules 100 % électriques de l’Alliance Renault - Nissan - Mitsubishi. Performances au rendez-vous.

CMF-EV, une plateforme stratégique pour le déploiement à grande échelle des voitures électriques

Avec CMF-EV, l’Alliance a fait le choix d’une plateforme dédiée entièrement aux berlines 100 % électriques. Cette solution est modulaire, pour s’adapter à de nombreux futurs véhicules de marque Renault ou Nissan.

La nouvelle plateforme a été conçue pour intégrer, de manière optimisée, tous les éléments spécifiques à la motorisation 100 % électrique. Elle accueille ainsi un nouveau groupe moto-propulseur particulièrement performant, et une batterie ultra-fine de 60 kW. Le show-car Mégane eVision l’illustre parfaitement puisqu’il préfigure un comportement routier et une autonomie qui autorisent de nombreux usages, y compris pour sortir de la ville.

À l’échelle industrielle, ce couple moteur-batterie bénéficie de synergies au sein de l’Alliance. Design et sourcing de pièces sont communs aux deux constructeurs, tout en s’appuyant sur des productions locales. Cela induit des économies d’échelles importantes qui garantissent au client un prix compétitif. Tout est fait pour mettre les trajets électriques à la portée de tous.

 
La modularité de la plateforme CMF-EV et les synergies réalisées dans la conception du groupe motopropulseur ePT2020 offrent des prestations électriques à la fois uniques et accessibles au plus grand nombre.
Éric Blanchard Directeur des Projets Organes Électriques du Groupe Renault

Un groupe motopropulseur innovant

Le moteur le plus performant de la gamme Renault

Le nouveau groupe motopropulseur électrique du Mégane eVision a été développé dans un souci de recherche aigue d’efficience, qui va de pair avec l’autonomie du véhicule. Il s’agit du plus puissant moteur Renault, toutes énergies confondues. Ses performances ? Une puissance de 160 kW soit 217 chevaux, une accélération de 0 à 100 km/h en moins de huit secondes, un couple de 300 Nm. Le plaisir de conduite est au maximum, notamment sur une berline dynamique comme Renault Mégane eVision, à l’aise sur l’autoroute, la route ou en ville.

Le moteur bénéficie du savoir-faire des équipes du Groupe Renault, dans sa conception mécanique même. Il reprend le principe du rotor bobiné, véritable expertise et marque de fabrique du constructeur français, initié sur Renault ZOE. Contrairement aux aimants permanents, cette technologie augmente l’efficience énergétique et offre un excellent rendement sur autoroute. Ces composants, comme les fils de cuivre, se recyclent plus facilement.

Le nouveau moteur électrique de 160 kW est en outre refroidi via un système innovant à huile. Le conducteur peut ainsi solliciter l’accélérateur au maximum et de manière répétée, sans perte de puissance, grâce à une température maîtrisée.

 
Le nouveau moteur électrique de 160 kW est le plus puissant de la gamme Renault. Doté d’un excellent rendement, et couplé à une batterie de grande capacité, il permet de concilier plaisir de conduite et autonomie.
Olivier Maréchal Chef de Projets Organes Électriques du Groupe Renault

Une batterie 60 kWh pour une autonomie renforcée

En plus de son moteur, un autre atout maître de Mégane eVision provient de sa batterie : celle-ci, dimensionnée à 60 kWh, offre une autonomie de plus de 450 kilomètres en WLTP*, et 280 kilomètres sur autoroute, assortis à des temps de recharge très courts. Elle intègre en effet une technologie de refroidissement à eau, complétée par une isolation renforcée, qui la maintiennent à basse température. Sur un long trajet, les recharges successives s’effectuent donc toujours à un haut niveau d’efficacité. Selon une étude de l’équipe de conception, un Paris-Lyon sur autoroute est réalisable dans un intervalle de temps comparable à un véhicule thermique. Et, même en plein hiver avec des températures négatives, grâce à l’isolation thermique renforcée de la batterie, seules deux pauses-recharge de 30 minutes seraient nécessaires sur ce parcours autoroutier.

La forme rectangulaire de la batterie intègre un maximum de cellules, ce qui augmente sa densité énergétique. Son cadre renforcé en aluminium participe à la rigidité globale de la caisse en cas de choc, optimisant le poids du véhicule.

Dans la droite lignée de ZOE et de Twingo Electric, cette batterie bénéficie enfin d’une connectique qui permet, à chaque recharge, de tirer le maximum de puissance de chaque borne en courant alternatif. Cela fait notamment gagner du temps sur les bornes 22 kW, les plus représentées dans l’espace public urbain. La recharge rapide est également possible à 130 kW, sur les bornes en courant continu présentes le long des grands axes par exemple. Cela fait de Renault Mégane eVision le seul véhicule de ce segment à disposer d’une efficacité de recharge à tous les niveaux de puissance, de la prise domestique à la borne sur autoroute.

play

Le nouveau groupe motopropulseur électrique du Groupe Renault

Au sein de CMF-EV, un groupe motopropulseur qui laisse une place de choix au volume intérieur

L’architecture de CMF-EV rend possible l’intégration d’un groupe motopropulseur de taille optimisée pour le confort et l’espace à bord. Le compartiment moteur dispose de suffisamment de place pour loger à la fois le nouveau groupe motopropulseur électrique de 160 kW, l’onduleur et les éléments de climatisation (ces derniers se trouvent habituellement dans l’habitacle). Ce qui offre davantage d’habitabilité.

La forme de la batterie rend également possible la conception d’un plancher plat, et bas. Un maximum d’espace est libéré en hauteur, sans que les dimensions du véhicule ne soient augmentées, ce qui participe de l’aérodynamique globale, gage d’efficacité énergétique. Sur Mégane eVision – show-car proche du futur modèle de série – l’espace à bord est digne d’un véhicule plus haut et plus long de 20 cm. Outre son très haut niveau de performances et d’autonomie, les bénéfices de ce groupe motopropulseur, définitivement pensé pour le 100 % électrique, profitent ainsi à l’ensemble du véhicule.

 

* WLTP = Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure. Le cycle WLTP City correspond à la partie urbaine du cycle normalisé. Le cycle WLTP Complet est le cycle normalisé. Il se compose de 57 % de trajets urbains, 25 % de trajets périurbains et 18 % de trajets sur autoroute.  

 

Copyrights : Jean-Christophe Mounoury

 

Comment l'électrique change l'automobile, l'énergie, les territoires...

Je découvre l'événement

Articles les plus lus