play Lire la vidéo

Vidéo : La Green Expedition, impossible n’est pas électrique

Publié par le 14.03.2019 - 3 min

Du 11 au 25 février 2019, la « Green Expedition Sojasun » a emmené des véhicules électriques de Paris jusqu’au Cap Nord, au-delà du cercle polaire, par -35°C. Parmi les participants figurait l’alpiniste et navigateur Eric Loizeau, engagé sur une Renault ZOE.

La Green Expedition partait de Paris pour rejoindre le Nordkapp, le point le plus septentrional du continent européen, en Norvège. 
Le raid était parrainé par l’aventurier Eric Loizeau, déjà ambassadeur de Race For Water, une fondation qui s’engage pour la protection des océans. Eric Loizeau navigue à bord du navire à propulsion mixte solaire-hydrogène utilisé par la fondation dans le cadre de ses expéditions.

Cette fois, au volant de sa Renault ZOE, il a affronté les routes périlleuses du Cap Nord, rejoint à bord, à partir d’Oslo en Norvège, par la célèbre alpiniste et exploratrice Laurence de la Ferrière.
Du 11 février, jour du départ depuis la Tour Eiffel, à Paris, à l’arrivée 14 jours plus tard sur le toit du monde, les équipages ont parcouru 5 000 km dans le froid. A bord de véhicules simplement équipés de pneus neige, les concurrents ont enchaîné les étapes, dont la distance avoisinait parfois les 400 km.

Adopter une conduite ingénieuse et efficace

En plus de privilégier une éco-conduite pour préserver l’autonomie des batteries et ainsi boucler les étapes prévues sur le road-book, les concurrents de la « Green Expedition Sojasun » ont aussi dû faire preuve d’ingéniosité et d’efficacité.
L’adoption d’une allure dynamique pour faire monter la température de la batterie avant la charge, la recharge à chaud avant que la batterie ne refroidisse ou encore l’utilisation de la fonctionnalité de pré-conditionnement sont d’autres techniques qui ont été utilisées par les concurrents pour accroître l’autonomie de leur voiture électrique.

Les infrastructures de recharge ont la réputation d’être développées en Norvège, dans un pays où un véhicule sur quatre en circulation est 100 % électrique. Les seules péripéties dues à la recharge se sont donc révélées ponctuelles, certains équipages adaptant leur rythme de course pour que les véhicules se rechargent à tour de rôle.

Des véhicules électriques en harmonie avec la nature

Maastricht, Copenhague, Korgen, Sorkjosen, Honningsvag… De la France à la Norvège, en passant par les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark, le périple jusqu’au cercle polaire fut aussi un extraordinaire voyage pour les équipes. Sur les routes enneigées, les participants à la Green Expedition ont évolué dans un cadre naturel de toute beauté.

Les concurrents ont conduit le long des fjords norvégiens sous un ciel étoilé, échangé avec le peuple des Samis ou encore assisté au spectacle féérique des aurores boréales. Sans oublier la découverte des immenses parcs nationaux, où se promènent rennes et bœufs musqués.

Pour les équipes, le dépaysement a été total et le plaisir de conduire décuplé, grâce à l’absence d’émissions sonores des véhicules. Après plusieurs milliers de kilomètres parcourus, les Renault ZOE engagées ont prouvé qu’elles étaient aussi à l’aise dans les centres-villes que sur les routes enneigées du Cap Nord.

Copyright : @Ato-Sojasun

Articles les plus lus