1 000e véhicule électrique livré en Amérique du Sud

Publié par le 09.01.2019 - 3 min

Renault a passé la barre du 1 000e véhicule électrique vendu et livré en Amérique du Sud. Les clés ont été remises le 6 novembre par Eric Feunteun, Directeur de Programme Véhicule Électrique & Nouveaux Business du Groupe Renault, au constructeur immobilier brésilien MRV. Il circulera dans le cadre d’un programme de mobilité partagée.

La 1 000e voiture électrique Renault en Amérique du Sud est une ZOE. Elle a été livrée au groupe brésilien MRV, leader de la construction immobilière en Amérique du Sud, dans le cadre d’un partenariat conclu entre les deux entreprises. L’objectif pour MRV : tester un nouveau service d’autopartage de voitures électriques destiné aux habitants de ses grands ensembles immobiliers.
Trois premières ZOE seront mises à disposition dans deux immeubles, à Sao Paulo et Bello Horizonte. Les habitants pourront les réserver via une application mobile dédiée mise au point par Renault.

Immeubles panneaux solaires Brésil
Immeubles d’un des quartiers où MRV teste son service d’autopartage.

Renforcer l’efficacité énergétique

Ce nouveau service pilote s’inscrit dans le cadre du programme d’efficacité énergétique du constructeur brésilien. Ce plan ambitieux comprend également l’installation, d’ici à 2022, de panneaux solaires sur tous ses nouveaux bâtiments. 180 immeubles équipés de panneaux solaires ont déjà été construits au Brésil.

Présent au Brésil, comme dans de nombreux autres pays d’Amérique latine, avec une gamme comprenant Kangoo Z.E., ZOE et Twizy, Renault équipe déjà plusieurs grandes entreprises comme le transporteur Fedex ou le plus gros producteur d’électricité au monde, Itaipu Binacional.
Au total, à fin 2018, le parc roulant est de 150 véhicules électriques Renault au Brésil. La ZOE vient tout juste d’être lancée sur le marché des particuliers au Brésil.

Le Brésil est le second marché pour Renault en Amérique Latine, derrière la Colombie où plus de 500 véhicules électriques du losange sont en circulation.
Le Brésil propose des incitations financières et non financières, comme une réduction des droits de douane, en fonction de la capacité du moteur, ainsi qu’une exonération de circulation alternée et la possibilité d’utiliser les couloirs de bus.

Photo de UNE : vue aérienne du réseau routier de Rio de Janeiro

Copyrights : iStock, Renault Communication

Articles les plus lus